711 Views |  3

Notre invitée de la semaine est Marie-Elisabeth de la Fresnaye

Temps de lecture : 1 minute et 26 secondes

Cette semaine, nous recevons Marie-Elisabeth de la Fresnaye, notre chef de rubrique Trend Art et collaboratrice historique. Chaque jour elle partagera avec nous ses coups de cœur.

Après une formation en littérature et histoire de l’art, Marie de la Fresnaye intègre le marché de l’art à Drouot et se lance dans l’événementiel. En parallèle à plusieurs années en entreprise dans le domaine de la communication éditoriale, elle créé son blog pour partager au plus grand nombre sa passion et expertise du monde de l’art contemporain et participe au lancement du magazine Artaïssime. Un cycle de perfectionnement en photographie au Jeu de Paume complété par de nombreux reportages et rencontres, lui permettant à ce jour de collaborer à 9 lives.

Le Portrait chinois de Marie-Elisabeth de la Fresnaye

Si j’étais une oeuvre d’art : une idole cycladique du 2ème millénaire av. JC
Si j’étais un musée, une galerie: l’Atlas mnémosyne d’Aby Warburg
Si j’étais un artiste: Charlotte Salomon, découverte à la Documenta (13)
Si j’étais un livre: Le Dalhia noir de James Ellroy
Si j’étais un film: Eyes Whide Shut, Stanley Kubrick
Si j’étais un morceau de musique: Noir Désir Le vent nous portera
Si j’étais une photo accrochée sur un mur: Francesca Woodman, On Being an Angel #1, Providence, Rhode Island, 1977 
Si j’étais une citation: ‘Last night I dreamt I went to Manderley again. It seemed to me I stood by the iron gate leading to the drive, and for a while I could not enter, for the way was barred to me (..) Rebecca 
Si j’étais un sentiment: la résilience 
Si j’étais un objet: une prothèse
Si j’étais une exposition: Deadline, musée d’art moderne de la Ville de Paris (2010) 
Si j’étais un breuvage: un Spritz à Venise
Si j’étais un héros/héroïne: Geneviève de Gaulle-Anthonioz
Si J’étais un vêtement: un toxado Yves Saint-Laurent 

Toute le semaine, retrouvez la carte blanche de notre invité :