Temps de lecture : 2 minutes et 9 secondes

Sarah Seené est une photographe et réalisatrice française, son univers est constitué d’une étrange atmosphère entre le rêve et la poésie. Avec « Fovea », Sarah est partie à la rencontre de jeunes aveugles et mal-voyants québécois.

La fovea définit  »la zone de la rétine où la vision des détails est la plus précise. Elle est située dans le prolongement de l’axe visuel de l’œil. »

Au croisement de la photographie documentaire et artistique, la série Fovea regroupe une trentaine de portraits noirs et blancs en 35mm, développés à la main. Elle met en lumière des adolescents et des jeunes adultes québécois malvoyants et aveugles. Ce projet vise à définir ces jeunes par leurs personnalités et leur beauté, au delà des clichés sur le handicap visuel.

J’ai choisi de travailler sur une tranche d’âge regroupant à la fois des adolescents, des étudiants et des adultes au début de la trentaine, afin centrer cette série sur le présent et la projection dans l’avenir. Après plusieurs rencontres avec chacun des participants pour solidifier la confiance mutuelle, je les ai invités pour les prises de vue, à choisir un lieu qui leur correspond, dans lequel ils se sentent bien, à poser avec des objets qui les représentent et qui mettent en lumière leurs passions et leurs projets professionnels, dans des mises en scène poétiques. Au moment de la réalisation des photographies, je leur détaille précisément ce que je compte photographier, comment je souhaite les mettre en scène et ce que l’on verra sur l’image.
Né de différentes rencontres humaines et intimes, ce projet questionne également l’existence, la réalité de la photographie lorsqu’elle ne peut être vue par les personnes elles-mêmes photographiées. Il me paraît intéressant de mettre en parallèle la déficience visuelle et la pratique de la photographie, pareille au fonctionnement de l’œil. Au croisement de la photographie artistique et documentaire, la série de portraits Fovea tente de recréer le rapport poétique et authentique que les jeunes atteints de déficience visuelle entretiennent avec le monde qui les entoure, à travers mon propre regard, en tant qu’artiste et personne  »voyante ».

La pellicule 35mm en Noir et Blanc, développée à la main a ici une texture visuelle singulière qui relève du sensoriel. Les visages contrastés sont doux et profonds à la fois, les silhouettes évanescentes et vaporeuses sont gracieuses, les images sont poétiques, sensibles et fortes.
A terme, les photographies seront imprimées sur des supports en braille décrinat la poésie de chaque image, pour qu »elle soit accessible à tous.

– Biographie

Sarah Seené est une photographe et réalisatrice française qui travaille essentiellement en pellicule. Son univers est constitué d’une étrange atmosphère entre le rêve et la poésie. Ses images, inspirées de son histoire personnelle ou de celle des autres, sont teintées de douceur et de solitude où le temps est suspendu. Ses photographies ont été exposées dans une trentaine d’expositions solo et collectives notamment à Paris, Berlin, Montréal, Milan, Londres, Prague, Amsterdam, Nashville ou encore New York. Son travail a été publié dans une quarantaine de revues spécialisées. En France, elle a collaboré avec le magazine Paulette, elle a travaillé pour des artistes comme la metteure en scène Sonia Bester, et a photographié des musiciens comme Camille, Emilie Simon ou Jane Birkin. Au Québec, elle travaille pour des artistes tels que Klô Pelgag ou encore La Bronze. La série Fovea est son plus grand projet photographique. Il a été pré-selectionné pour le IWPA (International Women Photographers Award).

http://sarahseene.com
http://facebook.com/sarahseenephotography
http://instagram.com/sarahseene/

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X