685 Views |  Like

La Fondation Villa Datris continue de tisser des liens vertueux

Temps de lecture : 2 minutes et 25 secondes

Danièle Kapel-Marcovici connue pour sa success story à la tête du groupe RAJA, est aussi une mécène engagée.
Sa fondation éponyme créé en 2006 soutient de plus de 150 associations et 200 projets destinés aux femmes.

Un autre lieu incarne sa vision : la Villa Datris en Provence acquise avec feu son compagnon Tristan Fourtine (d’où l’alliance des 2 prénoms pour la nommer) et ouverte au public en 2011. Ce centre d’art privé s’est donné pour mission de promouvoir la sculpture contemporaine à travers une exposition annuelle thématique. Ainsi de 2011 à 2018 ce sont 8 expositions qui se sont succédées dans ce cadre exceptionnel de 500 m² réparti sur 4 niveaux, complété par un parcours de sculptures dans les jardins.
Une collection s’est peu à peu constituée autour de la Fondation Villa Datris, éclectique et contemporaine, d’artistes émergents ou plus confirmés visible depuis 2014 à Paris à l’Espace Monte Cristo dans le XXème arrondissement.

Mais pour l’heure place au sud et ses sortilèges avec « Tissage/Tressage » ou comment l’art textile s’est imposé d’une pratique féministe dans les années 1960 à une véritable revendication actuelle pour un nouveau langage fait de pratiques ancestrales en lien avec les préoccupations environnementales.

Depuis la mythologie le fil n’a cessé d’inspirer contes et légendes : le nœud, la trame, la chaîne.
Son passage des arts décoratifs aux mouvements des avant-gardes est dû aux pionnières que sont Anni Albers ou Sonia Delaunay, figures du Bahaus.
C’est Sheila Hicks qui l’introduit véritablement dans la sculpture. Pierrette Bloch ou Marinette Cueco dans les années 50 prônent un retour aux origines proche de l’Arte Povera et une veine minimaliste, tandis que toute une génération d’artistes féministes menées par Annette Messager s’en saisissent pour porter leur revendications.
Dans le paysage actuel plusieurs tendances s’observent, au féminin comme au masculin : le textile comme symbole d’une quête identitaire à travers le travestissement (Nick Cave, Meshac Gaba, Pascale Marthine-Tayou..), l’influence de l’art brut et de l’acte mystique (Judith Scot, Cathryn Boch,
Manish Nai, ou Alice Anderson), l’animisme en quête d’un nouvel ordre du monde (Maria Nepomuceno, Ernesto Neto, Rina Banerjee et Adeline Contreras), le fil organique (Fabrice Hyber, Simone Pheulpin, Agnès Sebyleau et Hanne Friis), le retour aux traditions et l’éloge du ralentissement (Claude Viallat, Christian Jaccard, Judy Tadman et Phyllida Barlow) et la sexualité dans toute sa crudité inquiétante (Laure Prouvost, Romina De Novellis (performance), Elodie Antoine, Céleste Castelot, Cécile Dachary et Sonia Gomes).
Ainsi que ce soit la corde, la liane, le nid, la variation des possibles est infinie et renvoie à une fenêtre sur le monde et de multiples trajectoires, intimes et universelles. Un retour au geste et aux sens qui se prolonge naturellement dans le « jardin des Pénélopes » autour de 14 artistes invitées.

Liste des artistes :

Magdalena Abakanowicz • Caroline Achaintre • Faig Ahmed • El Anatsui • Alice Anderson • Joël Andrianomearisoa • Elodie Antoine • Leonor Antunes • Ifeoma Anyaeji • Raymonde Arcier • Béatrice Arthus-Bertrand • Rina Banerjee • Phyllida Barlow • Olivier Bartoletti • Nadya Bertaux • Pierrette Bloch • Cathryn Boch • Lilian Bourgeat • Jagoda Buic • Céleste Castelot • Nick Cave • Collectif De Femmes Du Burkina Faso • Adeline Contreras • Awena Cozannet • Marinette Cueco • Cécile Dachary • Sonia Delaunay • Daniel Dewar & Grégory Gicquel • Françoise Ducret • Nicole Dufour • Aude Franjou • Odile De Frayssinet • Hanne Friis • Mireille Fulpius • Meschac Gaba • Amélie Giacomini & Laura Sellies • Françoise Giannesini • Jacin Giordano • Sonia Gomes • Josep Grau-Garriga • Sheila Hicks • Fabrice Hyber • Christian Jaccard • Adrienne Jalbert • Alexandra Kehayoglou • Anne Laval • Stéphanie-Maï Hanuš • Rodrigo Matheus • Véronique Matteudi • Annette Messager • Edith Meusnier • Manish Nai • Maria Nepomuceno • Ernesto Neto • Ariana Nicodim • Romina De Novellis • Frédérique Petit • Simone Pheulpin • Laure Prouvost • Elena Redaelli • Patrick Saytour • Judith Scott • Agnès Sebyleau • Chiharu Shiota • Judy Tadman • Pascal Tassini • Pascale-Marthine Tayou • Joana Vasconcelos • Claude Viallat • Véronique Wirth • Yzo • Antonella Zazzera

Neuf commandes produites pour l’exposition : Olivier Bartoletti, Lilian Bourgeat, Aude Franjou, Mireille Fulpius, Amélie Giacomini & Laura Sellies, Rodrigo Matheus, Edith Meusnier, Elena Redaelli, Yzo

Programmation culturelle en résonnance : Conférences, films, rendez-vous…

Infos pratiques :
Tissage/Tressage
quand la sculpture défile
jusqu’au 1er novembre 2018
Fondation Villa Datris
7, avenue des 4 Otages
84800 L’isle-sur-la-Sorgue

L’accès aux expositions et aux événements est gratuit
pour tous les publics.
Un jeu pour enfants est disponible à l’accueil.

http://www.villadatris.com/