197 Views |  Like

Charlotte Flossaut, Fondatrice de Photo Doc, est notre invitée

Temps de lecture : 1 minute et 51 secondes

Pour notre première rentrée de 2019, nous recevons comme invitée de la semaine Charlotte Flossaut, Fondatrice de Photo Doc. Photo Doc c’est une foire annuelle et une galerie basées à Paris et dédiées à la photographie documentaire. Jusqu’à vendredi, elle partagera avec nous ses cartes blanches. Hasard du calendrier, c’est aujourd’hui son anniversaire, Charlotte souffle aujourd’hui ses 50 bougies !

Aujourd’hui, lundi 14 janvier est l’anniversaire de mes 50 ans.
Sans diplôme, puisqu’à 17 ans, je joue les touristes dans les amphis de la Sorbonne porte de Clignancourt et je préfère l’évidence de l’école des images dans laquelle je suis entrée par la grande porte, celle ouverte par Alexander Liberman himself en 1986.
Dix pages plus tard dans Vogue USA, c’est la valse entêtante et ininterrompue comme mannequin pendant trois ans avec les plus grands photographes de mode de l’époque.
Une chance formidable, ma meilleure école, vécue dans la normalité d’un quotidien où je courais les aéroports comme on monte dans le métro.
La grande aventure commence quand, deux fois mère à 22 et 24 ans, je choisis de tout donner au réel et enfin, finie par devenir sur un malentendu agent de photographes en créant Dimanches27 et en pariant sur la plus value des écritures d’auteurs.
20 ans et quelques collaborations plus tard, c’est avec mon troisième enfant dans les bras que je dis oui à Eric Fantou pour reprendre la direction artistique de la foire Photo Off et que finalement je monte What’s Up Photo Doc en plein attentats de novembre 2015. Devenue maintenant Photo Doc, la foire se développe comme un observatoire en rendez-vous internationaux de photographie documentaire.

La prochaine édition de Photo Doc aura lieu les 10, 11 et 12 mai 2019 : https://photodocparis.com/

Le portrait chinois de Charlotte Flossaut

Si j’étais une œuvre d’art : un ornement corporel, une bague de David Roux-Fouillet
Si j’étais un musée ou une galerie : le Musée Gustave Moreau à Paris
Si j’étais un(e) artiste : La photographe Anita Conti
Si j’étais un livre : La ferme des animaux de Georges Orwell
Si j’étais un film : Les sept Samouraïs de Akira Kurosawa
Si j’étais un morceau de musique : Again – You all look the same to Me
Si j’étais un photo accrochée sur un mur : My niece Julia full face-1867 par Julia Margaret Cameron
Si j’étais une citation : « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras »
Si j’étais un sentiment : la sagesse
Si j’étais un objet : un couteau Laguiole
Si j’étais une expo : Madame Grès – Musées Galliera et Bourdelle
Si j’étais un lieu d’inspiration : la campagne à la fin de l’hiver
Si j’étais un breuvage : le lait de vache chaud juste trait de mon enfance
Si j’étais un héros/héroïne : Kwai Chang Caine joué par David Caradine dans Kung Fu
Si j’étais un vêtement : la robe infinie trois manches d’Adeline André

Les cartes blanches de notre invitée

> Carte blanche à Charlotte Flossaut : Nous avons besoin de la photographie (mardi 15 janvier 2019)
> Carte blanche à Charlotte Flossaut : Donnant-Donnant (mercredi 16 janvier 2019)
> Carte blanche à Charlotte Flossaut : La nouvelle photographie documentaire (jeudi 17 janvier 2019)
> Carte blanche à Charlotte Flossaut : Collectionner la photographie documentaire ? (vendredi 18 janvier 2019)