1075 Views |  Like

Sandra Hegedüs est notre Invitée de la semaine

Temps de lecture : 1 minute et 54 secondes

Cette semaine 9 lives accueille sa nouvelle invitée : Sandra Hegedüs, mécène et collectionneuse engagée, fondatrice de SAM Art Projects. Infatigable et passionnée, elle nous a répondu entre La Documenta de Kassel et la foire Art Basel, à quelques jours de l’exposition de Gareth Nyandoro au Palais de Tokyo.

Née au Brésil à São Paulo, Sandra Hegedüs y étudie la philosophie et le cinéma, à la prestigieuse Fundação Armando Alvares Penteado (FAAP). Artiste militante de la scène pauliste, elle réalise plusieurs performances au début des années 80 avant d’arriver en France en 1990, où elle développe une activité de productrice de reportages et de films documentaires. Son goût pour l’art la conduit à constituer à partir de 2005 une collection d’art contemporain. L’envie d’un engagement plus fort dans l’aide à la création artistique la mène tout naturellement vers le mécénat.

Elle crée en 2009 SAM Art Projects, destiné à promouvoir, par le biais de résidences et par l’attribution d’un prix, l’oeuvre d’artistes étrangers en France, et d’artistes français à l’étranger. Dans un souci d’échanges et de dialogue, les projets encouragés relient la scène artistique parisienne aux pays situés hors des circuits habituels du milieu de l’art.
En 2013, SAM Art Projects devient une association loi 1901, fondée et soutenue par Sandra Hegedüs.

Femme passionnée, aussi spontanée que déterminée, Sandra Hegedüs appartient à cette nouvelle génération de collectionneurs militants qui s’est imposée dans le paysage français ces dernières années, créant des projets philanthropiques audacieux, soutenant les talents de demain et mécénant des projets ambitieux au-delà des frontières. Ses choix artistiques répondent avant tout à une conscience aigüe des enjeux du monde qui l’entoure, suscitant autour d’elle toute une communauté de soutiens fidèles indispensables à la réalisation des projets et visibilité des artistes.

Le Portrait chinois de Sandra Hegedus:

Si j’étais une œuvre d’art : I Want to Cum in Your Heart de John Giorno
Si j’étais un musée ou une galerie : Le Palais de Tokyo
Si j’étais un(e) artiste (tous domaines confondus): Fernando Pessoa
Si j’étais un livre : A La recherche du Temps Perdu – Marcel Proust
Si j’étais un film : Mary Poppins
Si j’étais un morceau de musique : l’Integrale Burt Bacharach
Si j’étais un photo accrochée sur un mur : Swingboat de l’artiste Hongrois Istvan Szendro, 1930
Si j’étais une citation : Please understand that I’m in full rebellion against my own mind, that when I live, I live by impulse, by emotion, by white heat – Anaïs Nin
Si j’étais un sentiment : l’Amour
Si j’étais un objet : un iPhone
Si j’étais une expo : Carambolages par Jean Hubert Martin
Si j’étais un lieu d’inspiration : mon cabanon sur la Seine
Si j’étais un breuvage : L’eau de noix de coco
Si j’étais un héros/héroïne : Raoul Wallenberg
Si j’étais un vêtement : des jeans

Toute le semaine, retrouvez la carte blanche de notre invitée :
Carte blanche à Sandra Hegedus (mardi 13 juin 2017)
> Carte blanche à Sandra Hegedus (mercredi 14 juin 2017)
> Carte blanche à Sandra Hegedus (jeudi 15 juin 2017)
Les bons plansla Playlist de Sandra Hegedus (vendredi 16 juin 2017)