Temps de lecture : 49 secondes

La 16ème édition du festival des Photaumnales vous accueille encore jusqu’au 5 janvier prochain. Après avoir partagé avec vous notre entretien avec Thierry Ardouin autour de ses « portraits de graines », notre critique Pascal Therme a rencontré la photographe française Amélie Chassary venue rendre un hommage à la nature à travers des tableaux photographiques.

« Si beau, le visage ovale de ce melon pourrait devenir reine ! » Bashô

J’aime errer au milieu des étalages de marché. Les fruits collés les uns aux autres sont à mes yeux comme des œuvres d’art en mouvement devant lesquelles on passe pourtant sans s’arrêter. Chaque fruit avec lequel je travaille est d’abord minutieusement observé. Je tourne autour, je manipule, je goûte, je prends possession. Puis, je le mets en scène dans un espace clos où la lumière circule doucement et avec lenteur sur ses formes.
Mes couleurs sont proches de la terre et du ciel pour retrouver une harmonie parfaite avec la nature. Dans ces photographies, je recherche une sérénité dans l’art de l’observation. Lorsque je compose mes natures mortes, le temps s’arrête et le silence s’installe. Je trouve une forme de sagesse qui me coupe du reste du monde.

https://www.photaumnales.fr/

A LIRE :
Rencontre avec Fred Boucher, co-directeur du Festival des Photaumnales
Rencontre avec le photographe Thierry Ardouin, dans le cadre des Photaumnales 2019
Carte blanche à Brigitte Manoukian : Transmission
Les Jeunes femmes photographes à l’honneur à la Havas Gallery

INFORMATIONS PRATIQUES

sam21sep(sep 21)10 h 00 min2020dim05jan(jan 5)19 h 00 minLes PHOTAUMNALES 2019Le quadrilatère, 22, rue Saint Pierre 60000 BeauvaisType d'événement:Festival,Photographie

X
X