Temps de lecture : 45 secondes

Nous vous l’avions annoncé début février lors de la publication du palmarès de la 8ème édition de Rendez-vous • Image, chaque semaine 9 lives partagera avec vous les portfolios des lauréats. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir la série de Thomas Cytrynowicz, 1er Prix Jeunes.

Il existe de part le monde bien des mécanismes pour réagir à la mort d’un proche. La peine, face à laquelle on est bien souvent seul, est atténuée à travers le cérémoniel de l’enterrement. J’ai souvent été frappé par la froideur institutionnelle des enterrements sous nos latitudes européennes. On célèbre dignement le fait funèbre plutôt que la vie passée du trépassé. C’est une mort pudique, intime, à laquelle les membres les plus proches sont souvent difficilement confrontés. D’autres régions du monde affectionnent d’autres mœurs. Au Ghana, l’enterrement n’est qu’une partie d’une célébration de la vie du défunt mais aussi plus généralement de son cercle social. Dans un pays où la musique est omniprésente dans toutes les phases de la vie, et notamment dans la pratique religieuse à travers le gospel catholique par exemple, la danse en est une contrepartie dominante. Ainsi, on danse la vie, et on danse la mort.

INFOS :
http://www.thomascytrynowicz.com
http://www.rdvi.fr

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X