312 Views |  Like

14e édition de la Nuit européenne des musées

Temps de lecture : 4 minutes et 18 secondes

Le samedi 19 mai prochain, visites commentées et éclairées, parcours ludiques, ateliers, projections, dégustations, spectacles vivants, animations exceptionnelles donneront à vivre à un large public une expérience du musée à la fois conviviale et originale ! Pour la Nuit européenne des musées, de nombreux musées ouvriront gratuitement leurs portes partout en France et en Europe de la tombée de la nuit jusqu’à minuit environ.

En 2017 l’évènement avait mobilisé 3000 musées dans plus de 30 pays en Europe. En France, ce sont deux millions de visiteurs qui ont franchi les portes de plus de 1200 musées participant à cet événement organisé par le ministère de la Culture, autour de 3000 animations imaginées pour l’évènement.

Cette 14e édition s’inscrit dans la programmation de l’Année européenne du patrimoine culturel, mise en place par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne. La Nuit européenne des musées en 2018 aura ainsi pour objectif de mettre en exergue la dimension européenne de l’histoire des arts et des collections des musées et de créer des synergies transfrontalières avec les établissements des pays limitrophes de la France. Enfin, l’élargissement de l’action d’éducation artistique et culturelle La classe, l’œuvre ! sera proposé à des musées européens.

« La classe, l’œuvre ! » : une nuit où les élèves sont médiateurs Le ministère de la Culture et le ministère de l’Education nationale proposent, pour la sixième année consécutive, « La classe, l’œuvre ! », un dispositif commun destiné à rapprocher les musées des élèves, de la maternelle jusqu’au lycée. Toute l’année, les élèves des établissements participants étudient l’œuvre d’un musée de proximité, puis viennent présenter le fruit de leur travail, le soir de la Nuit européenne des musées, devenant ainsi, à leur tour, des passeurs de culture pour un large public de curieux. En 2017, ce sont 330 musées, 430 projets qui ont été étudiés et présentés par plus de 700 classes impliquant 13 500 élèves qui ont participé à ce programme d’éducation artistique et culturelle.

Une nuit sur les réseaux sociaux Poursuivant les échanges sur les réseaux sociaux, la Nuit européenne des musées intensifie cette année son incitation au partage, avec coups de cœur, bons plans, conseils et photos : les visiteurs deviennent acteurs de l’événement en lui offrant une résonance particulière. Le compte Twitter @NuitdesMusees a ainsi enregistré plus de 10 862 tweets en 2017. Retrouvez la Nuit européenne des musées sur nuitdesmusees.fr et sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram) et participez avec le mot-dièse #NuitDesMusées.

Quelques exemples choisis :

à Paris et en Île-de-France :

 Le musée Picasso (Paris) consacre une exposition à l’histoire de Guernica, tableau parmi les plus connus au monde. En résonance dans la cour de l’Hôtel Salé, l’artiste Renaud Auguste-Dormeuil propose l’installation « I will keep a light burning », qui va reproduire à l’aide de 1000 bougies le ciel étoilé de la ville de Guernica, tel qu’il était durant la nuit précédant le bombardement le 26 avril 1937.

 Pour sa première participation, la Conciergerie (Paris) propose des visites contées autour de l’installation « Détournement » de Stéphane Thidet, qui fait écho à l’inondation de la crue de 1910. Cette œuvre invite à s’interroger sur la place de la Seine dans la capitale, sur son rôle naturel, historique et structurel. Elle prolonge la réflexion sur la réappropriation du fleuve et de ses berges par les Parisiens et sur le devenir de l’Ile de la Cité.  « La classe l’œuvre ! », à la Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris), quatre classes des rectorats de Paris, Versailles et Créteil deviennent guides d’un soir dans différentes galeries du musée et accompagnent les visiteurs de manière interactive et originale.

 Le 11 Conti – Monnaie de Paris (Paris) participe pour la première fois à cette nuit autour du thème du métal et invite à plonger dans les 1150 ans d’histoire et de savoirfaire de l’institution : démonstrations de gravures et visites guidées thématiques autour l’Europe. La première exposition rétrospective de Subodh Gupta met en valeur la diversité du travail de l’artiste indien et présente ses sculptures emblématiques en métal.

 « La nuit Monet » au musée d’Orsay (Paris) plusieurs chefs-d’œuvre de Claude Monet à redécouvrir avec des guides, mais aussi des concerts du Big Band Umlaut dont un dédié au jeune public. Dans le cadre de « La classe, l’œuvre » des élèves de primaire réaliseront, en musique, une œuvre collective inspirée du jardin de Claude Monet à Giverny ; Au musée de l’Orangerie l’exposition « Nymphéas. L’abstraction américaine et le dernier Monet », met en perspective l’œuvre de Monet avec les tableaux de Pollock, Rothko, Mitchell et Riopelle. Atelier de pratique artistique pour les familles avec réalisation des nymphéas avec des pastels et collages et concert final du Quartet Julien Pontvianne.

 « Vive la Mariée » au château de Champs-sur-Marne (Ile de France), l’exposition illustre l’évolution de cette tenue emblématique de la fin du XVIIe siècle jusqu’aux années 1930. Également à voir : la mise en lumière des installations artistiques dans le jardin, de la danse, visites libres du château….

En régions :

La Piscine Hors les Murs (Hauts-de-France) durant les travaux d’agrandissement l’exposition « Marions-Nous ! » dévoile des créations nuptiales originales au Vestiaire en collaboration avec la Maison de la Mode, espace réservé aux créateurs situé près de la Piscine.

 Visite ludique de l’exposition « Japonismes / Impressionnismes. De Monet à Van Gogh », au musée des impressionnismes à Giverny (Normandie) 120 tableaux et estampes pour mieux appréhender la fascination exercée par l’art japonais sur les peintres impressionnistes et postimpressionnistes suivie d’un atelier créatif au pastel « Kimono Impressionniste ».

« Poetry Event de Carolyn Carlson » au musée international du parfum de Grasse (Provence – Alpes – Côte d’Azur). Pour la légendaire Carolyn Carlson. il n’y a que l’art unique et indivisible, qu’elle explore sous toutes ses facettes.

 Au musée du Louvre-Lens (Hauts-de-France), la Galerie du temps et les expositions « L’Empire des roses » sur les décors et ornements persans, la mode qajare (scénographie Christian Lacroix) et « Heures italiennes » à découvrir agrémentées d’une programmation festive associant visites commentées originales, parcours ludiques, ateliers de création, spectacles vivants et animations.

Une plongée dans l’univers onirique et déjanté du chorégraphe Philippe Decouflé et la Compagnie DCA dans l’exposition « Les Opticons », avec des installations d’art numérique et optique au musée d’art et d’histoire de Saint Brieuc (Bretagne) dans le cadre du Festival Art Rock.

En Europe :

 Visite de l’exposition « La lumière noire. Traditions secrètes dans l’art depuis les années 50 : occultisme, magie, ésotérisme et mysticisme » sur l’influence des différentes traditions secrètes dans l’art dès les années 50 au Centre de culture contemporaine de Barcelone (CCCB) (Espagne).

et tant d’autres encore..préparez vos torches, lampes frontales, couvertures… la nuit sera longue !

La Nuit européenne des musées est organisée par le ministère de la Culture. Elle est placée sous le patronage du Conseil de l’Europe, de la Commission nationale française pour l’UNESCO et de l’ICOM (Conseil international des musées).

Infos pratiques :
moteur de recherche pour composer librement sa nuit selon zones géographiques :
Programme – Nuit européenne des musées