Temps de lecture : 2 minutes et 42 secondes

Le studio Hans Lucas sera présent à Arles du 1er et 13 juillet 2018; il investit un espace situé au 13, 15, 17, 19 et 21 rue des Arènes. Sous la direction d’Amandine Besacier, d’Amaury Guillais (cofondateur de Life Framer) de Kalel Koven (cofondateur d’In Frame) et de Wilfrid Estève, (cofondateur d’Hans Lucas), trois initiatives sont proposées dans les galeries ainsi que dans la cour du lieu.

Une exposition est dédiée aux ambassadeurs FUJIFILM France membres d’Hans Lucas : Cyril Abad, Pierre Faure, Kalel Koven, Romain Laurendeau et Fred Marie.
Le magazine en ligne In Frame organise une galerie éphémère et propose à la vente une sélection de photographies extraites des articles d’auteurs diffusés depuis un an sur In Frame.

La troisième galerie présente une exposition réalisée en collaboration avec Hans Lucas et Life Framer : « Je n’attendrai pas que l’on me pardonne ».
Cet évènement se tient deux semaines, du lundi 2 au samedi 14 juillet et le vernissage a lieu le vendredi 6 à 18h30.

Le jeudi 5 et vendredi 6 de 15h à 17h, deux ateliers “Photographie de rue” seront animés par les ambassadeurs FUJIFILM France Cyril Abard (vendredi) et Kalel Koven (jeudi). Nombre de place limité, inscription par message adressé à wilfridesteve@gmail.com.

Une Table ronde Photo Doc le jeudi 5 juillet de 10h30 à 13h00 à l’espace Hans Lucas : « Venez Prendre Part À La Transformation Du Monde ».
– Comment la photographie documentaire, photographie de notre époque, agit-elle sur le réel et transforme-t-elle le photographe, le sujet, et le spectateur/collectionneur ?
– Redonner de la valeur au document pour donner de la valeur à notre époque.
– Réflexions sur le principe d’altérité dans la photographie documentaire.
En présence de Jean Kempf, Professeur à l’Université Lumière-Lyon 2.
Emmanuelle De L’Ecotais, Chargée des collections photographiques du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris.
Sophie Artaud, Réalisatrice et journaliste, maître de conférences cursus documentaire, formatrice aux Gobelins.
Wilfrid Esteve, Photographe et directeur du studio Hans Lucas.
Céline Anaya Gautier & Romain Laurendeau, Photographes.
Charlotte Flossaut, Fondatrice de Photo Doc. et médiatrice.

Galerie 1 : FUJIFILM France présente les Ambassadeurs Hans Lucas

Dans la continuité des actions menées depuis 2017 avec FUJIFILM France, Hans Lucas est ravi de renouveler son partenariat à l’occasion de son événement arlésien durant les Rencontres de la Photographie.
Des photographes soutenus par FUJIFILM France – dont certains sont Ambassadeurs -, membres d’Hans Lucas ont été sollicités pour cette exposition : Cyril Abad, Pierre Faure, Kalel Koven, Romain Laurendeau et Fred Marie. Le commissariat de l’exposition a été réalisé par Amandine Besacier et Wilfrid Estève.

Galerie 2 : IN FRAME

IN FRAME est une entité qui s’exprime à travers différents médias : inframe.fr, insta inframe, inframe live et inframe gallery. Dédiée à la photographie documentaire, elle explore les différentes approches et influences du genre. C’est l’ensemble de tous ces différents aspects qui composent IN FRAME.
IN FRAME est plus qu’un webzine, c’est une véritable identité. D’après un commissariat de Kalel Koven, IN FRAME GALLERY « Story by storyteller » présente les oeuvres des photographes : Alexis Pazoumian , Gil Rigoulet , Melanie Desriaux , Kalel Koven, Pierre Belhassen, Hannah Modigh, Edouard Sepulchre , Matthieu Marre et Alain Keler.

Galerie 3 : HANS LUCAS / LIFE FRAMER

« Je n’attendrai pas que l’on me pardonne » est une exposition réalisée en collaboration avec Hans Lucas et Life Framer. Son titre est extrait d’une phrase extraite de la chanson  » La Ficelle  » d’Alain Bashung.
Le pardon est ici placé dans une notion plus philosophique que religieuse, il propose une réflexion sur la société. L’exposition évoque le fait de pardonner, d’être pardonné, l’inégalité, l’émancipation ou encore la résilience. Au-delà de ces notions et du fait que le pardon n’est pas suffisant pour pérenniser le vivre ensemble, nous abordons la question de la recherche de la vérité et au regard de ce qui se passe dans le monde moderne, la vérité en fonction de quelle réalité ? L’exposition soulève des interrogations. Elle suggère sans forcément répondre aux questions par un dialogue entre 15 photographies de membres d’Hans Lucas et 13 photographes présentés par Life Framer.
Photographes du studio Hans Lucas : Anita Pouchard Serra, Benoit Durand, Christophe Beauregard , Eleonora Strano, Hugo Clarence Janody, Jean-Marc Balsière, Loreleï Buser Suero, Lucile Boiron, Matthieu Marre, Matthieu Richer, Nicolas Thomas, Ramona Deckers, Samuel Lebon, Sandra Fastre et Valérie Pinard.
Photographes de Life Framer : Denise Kwong, Dillon Marsh, Laura Thompson, Laurence Kubski, Manu de Caluwe, Natalie Kirk, Tania Franco Klein, Aina Zoilo, Alexandre Chaplier, Charles Xelot et Cyrille Robin.
Commissariat de l’exposition : Amandine Besacier (photographe et commissaire d’exposition), Amaury Guillais (cofondateur de Life Framer) et Wilfrid Estève (cofondateur d’Hans Lucas).

http://hanslucas.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X