Temps de lecture : 50 secondes

Pour sa deuxième carte blanche consacrée aux femmes, notre invitée de la semaine, Dominique Issermann, nous parle de mode, avec la dernière collection, printemps 2019, de la styliste japonaise Rei Kawakubo, fondatrice de la marque Comme des Garçons.

J’ai retenu mes larmes au premier passage de cette magnifique femme, grande et enfantine. Elle est habillée d’une combinaison , comme un vêtement de travailleur ou d’enfant dans ses premières années, son ventre est gonflé comme celui d’une femme enceinte, mais le vêtement est ouvert, incisé à l’horizontal comme une césarienne, le bord de la fente est festonné en zigzag comme un œuf. Ses cheveux blancs achèvent la métaphore légère de la grossesse.

Elle est magnifique, seule, émouvante. Elle marche sur sa vie.
Et voici qu’elle revient avec des chaînes, aux pieds, aux bras, allégories sans entraves réelles. Une liberté gagnée à force de splendeur, une prouesse qui force l’ébahissement comme dans Scarlett Letter de Nathaniel Hawthorne.

Un œuf à tout âge, couvé malgré les chaînes détachées mais encore attachées, bercé à grands pas sur la musique de Tom Waits …. et tout le reste n’est que somptueuse et audacieuse création, organique et rayonnante, création qui vient du ventre et d’ailleurs, Comme… des… Garçons.

Voir les photographies de la collection ici :
https://www.vogue.com/fashion-shows/spring-2019-ready-to-wear/comme-des-garcons/slideshow/collection

http://www.comme-des-garcons.com

X
X