281 Views |  2

Dominique Issermann, photographe, est notre invitée

Temps de lecture : 1 minute et 48 secondes

Cette semaine, nous accueillons la photographe Dominique Issermann. Jusqu’à vendredi, elle partagera avec nous ses coups de cœur, et ces sont les femmes qui seront mises à l’honneur ! Elle nous parlera de photographie avec Sally Mann, Sarah Moon, mais aussi de mode, avec la styliste japonaise Rei Kawakubo…

Dominique Issermann est née à Paris en 1947. En 1973, elle a réalise une série de reportages pour le Magazine Zoom, puis devient très vite la photographe de très nombreuses personnalités d’Isabelle Adjani à Marguerite Duras. Sonia Rykiel, la première, lui confie ses campagnes publicitaires pendant plus de 10 ans. Suivra ensuite une collaboration très fidèle avec les plus grandes marques de la mode et du parfum, Nina Ricci, Montana, Dior, et Chanel parmi tant d’autres . Elle crée en collaboration avec les couturiers des images qui marquent l’univers de la mode d’une écriture nouvelle, mystérieuse, poétique, graphique et sensuelle. Elle collabore avec les magazines les plus prestigieux, The New York Times Magazine, Vogue et Elle internationaux. Parallèlement à sa carrière de photographe, Dominique Issermann réalise de nombreux  clips de Léonard Cohen, ainsi que les films publicitaires pour de grands parfums. Elle signe la légendaire apparition de Bob Dylan dans un film pour Victoria’s Secret. En 2006 les rencontres de Arles lui consacrent une grande exposition .En 2012, la Maison Européenne de la Photographie expose son travail sur Peter Zumthor avec Laetitia Casta. En 2016 elle investit tous les terminaux de l’aéroport de Charles de Gaulle pour une exposition très singulière sur 500 panneaux Decaux . Elle a reçu de nombreuses récompenses pour son travail photographique et a été nommée Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres ainsi qu’à l’ordre du Mérite.

Le portrait chinois de Dominique Issermann

Si j’étais une œuvre d’art : Un bâtiment de Peter Zumthor, ou de Tadao Ando
Si j’étais un musée ou une galerie : Le DIA Beacon Museum , sur l’Hudson River , USA
Si j’étais un(e) artiste : Louise Bourgeois
Si j’étais un livre : Premier Amour de Samuel Beckett
Si j’étais un film : Miracle à Milan de Vittorio de Sica Europe 51 de Roberto Rossellini
Si j’étais un morceau de musique : I am your man de Leonard Cohen
Si j’étais une photo accrochée sur un mur : La feuille de chou de Edward Weston
Si j’étais une citation : « Une chaine plus longue ne rend pas le chien plus libre »
Si j’étais un sentiment : Le courage
Si j’étais un objet : Un appeau pour parler avec les oiseaux
Si j’étais une expo : Hors les murs, une projection
Si j’étais un lieu d’inspiration : Le coin de la rue
Si j’étais un breuvage : Un verre d’eau
Si j’étais un héros : Neil Armstrong
Si j’étais un vêtement : Un manteau.

Les Cartes banches de notre invitée

> Carte blanche à Dominique Issermann : Deep South de Sally Mann (mardi 30 octobre 2018)
> Carte blanche à Dominique Issermann : La Collection Printemps 2019 de Rei Kawakubo (mercredi 31 octobre 2018)
> Carte blanche à Dominique Issermann : Sarah Moon à Milan  (jeudi 1er novembre 2018)
> La Playlist de Dominique Issermann (vendredi 2 novembre 2018)

https://www.dominiqueissermann.com