Temps de lecture : 2 minutes et 40 secondes

Pour cette seconde carte blanche sous le thème de « Ensembles », notre invité de la semaine Mat Jacob, photographe et co-fondateur de Zone I, rend hommage à son collectif Tendance Floue qui fête cette année ses 28 ans. L’occasion pour lui, de partager le texte qu’il avait écrit pour le PhotoPoche « Tendance Floue, Douze pour un ».

Nous nous sommes rencontrés par hasard, au début des années 1990. Nous étions jeunes et mordus de photographie. Nous avions une cuisine, un labo, du temps, des désirs, et quelques appareils photos. Nous savions ce que nous ne voulions pas. Nous observions le monde et le monde des médias. Nous cherchions à faire autrement. Nous avons choisi de partager et d’échanger autour de la photographie, de voir s’il était possible de la vivre ensemble.

Nous ne nous sommes plus quittés depuis l’instauration en 1991 de la réunion hebdomadaire qui a vu naître, au cours de repas arrosés et enfumés, l’« être » collectif, et où, très tôt, a fusé le slogan fédérateur: « La liberté ? oui ! individuelle ? non ! »

Dans nos espaces de parole, d’abandon et d’idées folles, nous avons consacré plus de temps à définir l’idée d’un collectif qu’à travailler sur les productions photographiques. Il nous a fallu remettre en question les codes de la relation à la création et au travail.

Être en collectif, est-ce tout partager? Est-ce se réunir jusqu’à se mettre d’accord à l’unanimité? Est-ce prêcher une utopie ? Apprendre à sauver sa peau dans la meute? Se déculpabiliser d’être individualiste ? Est-ce se mettre à l’abri des incertitudes de la profession? Est-ce exister ?

Ici comme ailleurs, à l’image d’une microsociété, il y a des injustices, des inégalités, de la solitude, des fêtes désorganisées, de l’amitié, de l’amour, de la haine, de l’espoir…un bordel assumé.

Mais la tribu ne saurait exister sans une volonté commune de création. Si certains photographes ne se définissent pas toujours comme des artistes, le collectif, lui, cherche l’acte artistique. Il cherche en permanence à entrer dans les champs d’expérience comme si on entrait en terrain miné, avec la part de jeu et de danger que cela comprend. Nous nous étonnons du résultat qui souvent nous échappe. Nous enregistrons les relations incestueuses qu’entretiennent les photographies entre elles. A chaque tentative, le mode opératoire est remis en question. Nous cultivons la violence, la fragilité, l’émotion. Dans la création collective, c’est l’énergie qui prend le pouvoir. Elle est composée d’idées, de dialectique, d’exigence et de capacité à fédérer.

Le collectif est un être mutant. Il est le fruit de l’époque qui a vu naître la greffe et le clonage. Nous sommes tous différents, membres et organes d’un même corps. Ce tronc commun a besoin de la bonne santé de tous pour exister. L’être collectif se nourrit du don de l’individu. Il ne peut fonctionner sans générosité, sacrifice, et humilité. Celui qui donne peut y perdre ses plumes. La bête est carnassière, cruelle et redoutable. Le corps du monstre pompe l’énergie puisée à même la source.

Tendance Floue est une alchimie, un précipité particulier ; elle est née d’une histoire, d’une combinaison humaine, dont nous aurions oublié la formule biologique. Mais il s’agit peut-être d’additions, de divisions, et de soustractions…d’équations psychologiques. C’est sans nul doute le résultat d’une multitude d’expériences accumulées dans le petit laboratoire de Montreuil en région parisienne. Tant que l’énergie est là, nous poursuivons l’aventure. Elle ne pourrait servir de modèle, sinon en cultivant une philosophie, à l’inverse de la tendance actuelle, qui consiste à mettre au cœur de « l’entreprise » le plaisir et la liberté.

C’est cela que nous appelons vivre la photographie…

Mat Jacob

Les photographes :
Pascal Aimar
Thierry Ardouin
Bertrand Meunier
Denis Bourges
Antoine Bruy
Gilles Coulon
Olivier Culmann
Ljubiša Danilović
Grégoire Eloy
Mat Jacob
Caty Jan
Yohanne Lamoulère
Philippe Lopparelli
Meyer
Flore-Aël Surun
Patrick Tournebœuf
Alain Willaume

http://www.tendancefloue.net
Facebook : https://www.facebook.com/TendanceFloueCollectif/
Instagram : https://www.instagram.com/tendance_floue/
Twitter : https://twitter.com/tendancefloue

A LIRE :
Coup de Gueule de Mat Jacob : Ne dites à personne que je suis photographe (Ou dites à tout le monde que je ne le suis plus)
Tendance Floue : AZIMUT, Le jeu en vaut la chandelle, mais quelles en sont les règles?
Deux nouveaux photographes chez Tendance Floue
Rencontre avec Frédérique Founès : Lancement du CLAP dans la continuité du mouvement #PayeTaPhoto

X
X