1296 Views |  5

Mónica Santos et Mat Jacob, co-fondateurs de la Zone I, sont nos invités

Temps de lecture : 2 minutes et 58 secondes

À l’occasion de l’inauguration de leur seconde exposition consacrée à Sarah Moon dans le cadre du festival des promenades photographiques de Vendôme, nous recevons cette semaine, les deux co-fondateurs de la Zone I : Mónica Santos et Mat Jacob. Chaque jour, jusqu’à vendredi, ils partageront chacun leur tour leurs coups de cœur, mais aussi leurs coups de gueule sous le thème de « Ensembles »…

Co-fondateur en 1991 du collectif de photographes Tendance Floue, Mat Jacob affirme une grammaire de l’image plurielle à travers le croisement des genres et des pratiques photographiques.
Son langage et sa pluridisciplinarité sont le fruit de multiples voyages, d’un besoin viscéral de
questionner et rapporter le réel, d’être libre, détaché des étiquettes de style. Sa série Chiapas,
Insurrection zapatiste au Mexique s’inscrit au coeur d’un travail photographique documentaire et humaniste, mené durant plus de vingt ans. Déclinée à la fois en exposition, présentée en France, au Mexique et en Colombie, elle a fait l’objet d’une parution dans la collection Photo Poche aux Éditions Actes Sud et lui a valu un prix au World Press Photo. Mat Jacob expérimente les narrations multimédias, où le documentaire coexiste avec la poésie, d’abord pour la Fondation Nicolas Hulot, puis dans la série de web documentaire « A l’endroit » pour France Inter. En 2017, au théâtre il crée un dispositif multi-écrans dans une installation sonore et visuelle pour le spectacle musical Folk Blues Remains de Benjamin de la Fuente, et poursuit ce travail de création vidéo dans le spectacle Crocodiles, mis en scène par la Compagnie Barbès35, en tournée depuis 2018.
Il vit depuis peu dans le Loir et Cher où il crée avec Mónica Santos Zone i, un lieu dédié à l’Image et à l’Environnement.

Mónica Santos est née dans une famille de voyageurs. Imprégnée de cultures diverses, elle s’est nourrie des regards pluriels qu’elle a croisés sur son chemin. Elle évolue sur plusieurs registres professionnels pour se mettre au service de l’expression artistique, la sienne ou celle des autres. Sensible aux projets utopiques et périphériques, elle recherche le hors cadre et continue, plus que jamais, à défendre la possibilité d’un monde autre.
Depuis 2005, après une licence en histoire de l’art à l’Université de York, au Royaume-Uni, et des Beaux-arts à l’Université Complutense de Madrid, elle développe une activité professionnelle comme commissaire d’expositions, graphiste et scénographe indépendante et, plus récemment, comme dessinatrice. De 2007 à 2016, elle codirige avec Sandra Maunac, Masasam. Direction de projets culturels, une plateforme de projets d’expositions spécialisée dans la photographie.
Depuis 2018, elle assure la scénographie du festival Les Promenades Photographiques à Vendôme.
Par désir et nécessité de s’éloigner de l’agitation compulsive du monde, de cultiver un lieu et de réfléchir sereinement aux enjeux de nos modes de vie, elle acquiert récemment avec Mat Jacob, le Moulin de la Fontaine à Thoré-la-Rochette, en Loir et Cher.  Ensemble, ils créent Zone i, un centre culturel dédié à l’Image et l’Environnement qui a ouvert ses portes en mai 2019.

https://www.zone-i.org/

Le Portrait chinois de Mónica Santos :

Si j’étais une œuvre d’art : Un tableau de Rothko
Si j’étais un musée ou une galerie : Le Centre de Cultura Contemporanea de Barcelona (CCCB) quand c’était sous la direction de Josep Ramoneda
Si j’étais une artiste : Patti Smith
Si j’étais un livre : Reflets dans un œil d’homme de Nancy Huston
Si j’étais un film : Les Sept Samouraïs d’Akira Kurosawa
Si j’étais un morceau de musique : Agua e vinho de Egberto Gismonti ou Free de Stevie Wonder
Si j’étais une photo accrochée sur un mur : Elle serait droite et probablement collée
Si j’étais une citation : « Moins c’est plus » de l’architecte Mies Van der Rohe
Si j’étais un sentiment : L’élan
Si j’étais un objet : Un couteau suisse
Si j’étais une expo : La salle de Jheronimus Bosch ou celle des peintures noires de Goya au Prado
Si j’étais un lieu d’inspiration : Les bains de Takaragawa Onsen à Minakami au Japon
Si j’étais un breuvage : Café con hielo (Un café avec des glaçons, une invention espagnole à boire quand il fait trop chaud)
Si j’étais une héroïne : Dolores Ibarruri, la Passionaria
Si j’étais un vêtement : Des bottes de cuir

Découvrez les Cartes blanches de nos invités

> Coup de Gueule de Mat Jacob : Ne dites à personne que je suis photographe (Ou dites à tout le monde que je ne le suis plus) (Mardi 18 juin 2019)
> Carte blanche à Mat Jacob : Le collectif Tendance Floue (Mercredi 19 juin 2019)
> Carte blanche à Mónica Santos et Mat Jacob : Le Terrier, collectif aux multiples disciplines (Jeudi 20 juin 2019)
> Carte blanche à Mónica Santos et Mat Jacob : Extinction Rebellion (Vendredi 21 juin 2019)

A LIRE
Inauguration de Zone I, Rencontre avec Monica Santos et Mat Jacob
À la conquête de l’Ouest : Entretien avec Monica Santos, scénographe et Jean-Christophe Béchet, photographe
Folk Blues Remains : Rencontre entre un photographe (Mat Jacob) et un compositeur (Benjamin de la Fuente)

INFORMATIONS PRATIQUES

sam15jui(jui 15)10 h 00 mindim22sep(sep 22)19 h 00 minLa sirène d’AudervilleSarah MoonZONE I, Moulin de la Fontaine, 41100 Thoré-la-RochetteType d'événement:Exposition,Photographie

sam15jui(jui 15)10 h 00 minmer18sep(sep 18)19 h 00 min15ème édition des Promenades PhotographiquesEloge de la Lenteur Organisateur: Association Promenades photographiques Type d'événement:Festival,Photographie