Temps de lecture estimé : 3mins

Après deux années difficiles, RX-France a subi le coup de grâce cette fin d’année. La société en charge des deux foires internationales que sont la FIAC et Paris Photo a du faire face, en plus de la pandémie, à un plan social, menant à la suppression d’un tiers des postes et à la fusion de direction des deux salons. Alors que l’on ignore qui de Jennifer Flay ou Florence Bourgeois sera à la tête de ces deux manifestations, c’est une nouvelle question qui se pose : Paris Photo et la FIAC auront-elles lieu cette année ?

Des relations tendues entre la RmN-GP et RX-France

Partout dans le monde, les foires et salons ont essuyé d’énormes pertes financières, suite à la pandémie. Des événements annulés, reportés, avec un public de collectionneurs internationaux absent… Face à cela, le Groupe RX, propriétaire des deux foires, annonce un plan de réorganisation en octobre dernier, les deux événements réunissant près de 600 employés sont contraints à un plan social menaçant plus de 200 postes, la stratégie mise en place est ainsi de fusionner les deux directions pour deux événements distincts… Les dernières éditions de la FIAC et de Paris Photo inaugurées en octobre et novembre dernier au Grand Palais Ephémère se sont déroulées dans des conditions particulièrement difficiles, puisque le contrat avec la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais (Rmn-GP) a été signé tardivement laissant craindre sur le bon déroulé des foires de l’année 2021 en cours, mais le contrat, habituellement triennal devient subitement… annuel.

La RmN-GP lance un appel à la concurrence

En décembre, c’est le choc pour RX-France qui apprend que la RmN-GP lance un appel public à la concurrence pour l’organisation d’une manifestation internationale d’art contemporain en octobre, et d’une manifestation de photographie en novembre pour une durée de 7 ans ! Une première, jamais RX-France n’avait été mis en concurrence ! Cet appel obligatoire fait suite à une “marque d‘intérêt spontanée” reçue par la RmN-GP, dont l’identité de l’auteur n’a pas été dévoilée. L’inquiétude de RX-France monte, et cela se comprend, puisque la société n’est pas protégée par le contrat triennal habituel qui aurait dû couvrir 2022 et 2023. Cet appel éclair donne ainsi trois semaines au beau milieu des fêtes de fin d’année, aux entreprises qui souhaiteraient soumettre leur proposition. Malgré l’important enjeu de s’investir sur une durée de 7 ans et un budget de 20 millions d’euros, RX-France n’a d’autres choix que de déposer un dossier dans la précipitation. Dans un communiqué auprès des galeries, Michel Filzi, le Président de RX-France, annonce”Nous ne laisserons pas la FIAC et Paris Photo, fleurons français pluri-décennaux réputés dans le monde entier, et qui font rayonner Paris et la France au plus haut niveau sur la scène culturelle et artistique mondiale, disparaitre.”

Nous ne devrions pas tarder à en savoir plus sur les suites de cet appel à concurrence, en attendant RX-France a engagé une action en référé suspension devant le tribunal administratif de Paris dans le but de récupérer la reprise des relations contractuelles entretenues avec la RmN-GP depuis 2006 pour la FIAC et 2011 pour Paris Photo

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans News