760 Views |  Like

48H amoureux à Marseille (1) : la Collection Lambert chez Montevideo, Interview passion

Temps de lecture : 3 minutes et 37 secondes

Un Week-end d’ouverture pétillant et gourmand pour célébrer l’amour sous toutes ses gammes : Grand Baiser, concerts, bals, soirée torride, nuit sulfureuse, coups de foudre en cuisine, les épithètes de la carte du tendre fleurissent à travers une identité visuelle forte et des propositions déclinées dans toute la ville.

« Les relations accomplies marchent dans les allers retours comme toutes ces histoires d’amour. »

Parmi les nombreuses initiatives, la Collection Lambert et la Fabrique de créations contemporaines, Montevideo, convoquent des artistes emblématiques de la Collection qui se penchent sur le prisme de l’amour autour de l’œuvre centrale « Nuancier » de François-Xavier Courrèges. La ritournelle se déroule alors entre pouvoir (Jille Magid), séduction (Robert Malaval), désir (Nan Goldin fascinant slide show), vengeance (Duane Michals), fusion (Yann Sérandour), voyeurisme (Stalla Tykkä), cynisme (David Shirley), quête identitaire (Elina Brotherus), trouble (Jason Dodge), subversion (Jonathan Horowitz), perversion (Jo Lansley & Helen Bendon)…
Le commissaire Stéphane Ibars (Collection Lambert) a répondu à nos questions.

Genèse du projet en lien avec Montevideo et MP2018

Si l’amour est un sentiment établi, récurrent et peut -être éculé, les artistes dans la représentation de notre rapport au monde vont au fond des questionnements, pour aller là où cela fait dissensus. Tout en se rendant compte que cela faisait sens de puiser dans la collection d’Yvon Lambert qui est une collection d’amour pour les artistes, d’amour pour l’art, d’amour pour le public car cette collection a été en partie donnée à l’état et que nous partageons au quotidien avec le plus grand nombre. Mais à travers ce titre « Je t’aime, je t’aime », à travers un trouble était généré et appellait à une pluralité de façons de représenter l’amour.
C’est la 3ème collaboration que nous montons avec Montévidéo, lieu des possibles à travers une hybridation qui rejoint notre démarche à la Collection Lambert fortement ancrée au départ dans les années 1960-70 autour de l’art conceptuel et minimal incarnés par des artistes tels que Sol Lewitt, Laurence Wiener, Carl André eux-mêmes amis avec des personnalités de la danse, de la musique, de la performance comme John Cage, Merce Cunningham, Trisha Brown avec qui ils partageaient les mêmes problématiques au travers de mediums pluriels. Nous essayons de montrer au public en quoi ils ont inventé cette pluridisciplinarité car c’est à ce moment là que l’on réalise que la performance valait peinture, valait vidéo, dessin, photo, texte et donc dès que nous pouvons collaborer avec des institutions qui oeuvrent dans le vivant cela nous permet de faire résonner ces liens et d’explorer toutes ces pratiques et enjeux.

Scénographie autour du Nuancier de François-Xavier Courrèges

Il était essentiel de rentrer dans l’espace par cette œuvre chorale et ses « Je t’aime » à l’infini avec ses écrans bleus où le spectateur se projette et projette le visage de l’être aimé. Cela annonce le rôle actif que va avoir le spectateur dans sa relation à l’œuvre, qui tourne autour et découvre peu à peu les autres protagonistes. Des artistes confirmés ou plus émergents, certains volontairement redécouverts comme Malaval, Carlos Amorales ou pas assez montrés comme Elina Brotherus, passionnante dans sa relation à l’image.

Autres collaborations futures

Nous travaillons à présent sur ce nouveau territoire du sud en essayant de lancer des maillages avec des institutions et des publics qui n’hésitent pas à faire 30 mns de voiture pour venir voir une exposition.
Ce projet avec Montévideo on l’espère va générer une collaboration future, en les invitant à monter une programmation chez nous dans des allers-retours bénéfiques pour chacun.

Actualités et projets de la Collection

Nous proposons 3 expositions en ce moment :

J’♥ Avignon autour du bilan de 18 ans de travail des artistes et les cadeaux faits au musée en souvenir d’une exposition marquante
RÊVEZ # 2 autour des jeunes diplômés des écoles d’art de Paris et d’Avignon. Il est commun de dire que les jeunes artistes français s’exportent mal, que les écoles ne font pas leur travail, ce qui est terrible à entendre. Nous sommes donc allés chercher avec Eric Mézil ces jeunes diplômés pour leur donner un écho d’au moins 1000m² et présenter des œuvres qui ont tout à fait leur place à la collection Lambert. Nous jouons un nouveau rôle de mise en contact d’artistes avec des collectionneurs, des galeries et un public averti et cela porte ses fruits.

DJAMEL TATAH très connu du monde de l’art et pas assez du grand public, ce qui rejoint nos ambitions. Le projet particulièrement motivant était d’établir un lien avec les monochromes de la collection à travers une sélection d’œuvres en dialogue pour dérouler une histoire de l’art, avec en plus quelques œuvres classiques puisqu’il se réapproprie aussi ces figures par le biais d’une sélection du cabinet de dessins des Beaux Arts de Paris, très riche et un très rare de Corneille de Lyon, un primitif italien du Petit Palais d’Avignon et quelques dessins de Matisse.
Nous ne proposons pas des résidences en tant que telles mais lorsque nous faisons appel à des danseurs ou performances nous avons dans les nouveaux bâtiments consacrés deux appartements d’artistes, comme dans le cadre le festival des Hivernales.

L’idée est de montrer qu’une collection n’est pas figée avec la présence partie prenante d’Yvon Lambert qui vient d’ouvrir sa librairie et travaille avec de nombreux artistes. Au delà de notre base patrimoniale on doit encore initier des projets et parler de la jeune création comme Yvon Lambert l’a toujours fait.

INFOS PRATIQUES :
JE T’AIME JE T’AIME
Une conception de la Collection Lambert & Montevideo (MP2018)
[Exposition terminée]
Montevideo, Atelier de fabrique artistique
3 impasse Montevideo
13000 Marseille
Entrée libre
Programmation :
http://www.montevideo-marseille.com

Actualités de la Collection Lambert en Avignon
5 rue Violette
84 000 Avignon
http://www.collectionlambert.fr

Actualités chez Montevideo :
Le printemps des Poètes, l’Ardeur
Le mercredi 7 mars 20h
Lecture I MP2018
Depuis sa création en 1999, le Printemps des Poètes témoigne de l’extrême vitalité de la poésie en France, déployant de nombreuses actions poétiques sur tout le territoire et jusqu’à l’étranger. Cette année c’est autour de la thématique de l’ardeur que la vingtième édition se tissera.