Temps de lecture : 36 secondes

Photographier, encore et encore, montrer le monde, tel qu’il est. Même si les journaux ne publient plus, même si les musées ne font appel qu’aux artistes californiens, il faut le faire. Trouver de l’argent, convaincre, faire croire qu’il y a un intérêt à montrer le réel – une mission, c’est cela, une mission…

Il y avait des gens qui y croyaient, Jean-François Bizot d’Actuel qui envoyait des photojournalistes aux quatre coins du monde raconter des histoires incroyables, Agnès de Gouvion Saint Cyr du ministère de la culture qui trouvait toujours une queue de budget pour raconter l’irracontable, et d’autres qui ont aidé.

Le monde de la communication a eu raison de la communication – il ne reste plus que des traces, des images voilées qui finiront par disparaître définitivement avec les machines qui les ont crées. Celles-ci au moins seront sauvées.

Le Kurdistan, le Rwanda, la France périphérique, de plus en plus d’actualité.

A LIRE : 
Yan Morvan, Photographe, est notre invité

X
X