Temps de lecture : 1 minute et 14 secondes

Cette semaine, comme les deux semaines précédentes, nous allons partager avec vous les travaux résultants des premières sessions de masterclass Oeildeep. Les stagiaires sont guidés six mois durant par des professionnels et des photographes de renom. Aujourd’hui, nous retrouvons la série « Vestige de mon enfance » réalisée par le photographe égyptien Youssef Khalil.

Vestige de mon enfance.

Après 7 ans en France auprès de ma mère, je retourne en Égypte, mon pays d’origine, là où j’ai passé les 18 premières années de ma vie. Sept ans sans contact avec mon père, ma famille paternelle, mes amis d’enfance.
La dernière fois que j’y étais, j’étais une jeune fille nommée Laila, mais j’y reviens étant un jeune homme; Youssef.
Pour surmonter l’épreuve de la confrontation, je m’arme de ma caméra et décide de documenter ma rencontre avec mon pays d’origine, et surtout mon père.
Ce projet est né de mon besoin de replonger dans l’abysse du passé afin de me détacher de ses cordes étouffantes et me permettre de mieux appréhender le présent. Avec ce film, je veux explorer les multiples facettes/façades de mon histoire. Moi, jadis une fille, grandit avec ce père, cet homme seul qui m’aimait tant mais qui m’a aussi tant abîmé. Comment assumer cette rage qui m’a habitée, enfant innocente, souriante et docile mais qui rêvait secrètement de tuer ce père abusif, suffocant.
Un retour d’abord dans son appartement, aujourd’hui encombré, sale, en ruine, qui fut le témoin silencieux de mes blessures jamais cicatrisées, et qui encore accueille la souffrance permanente de mon père.
Puis le voyage dans ce pays qui est mien, longtemps enfouis, refoulé, oublié, au fin fond de mon inconscient, tant la séparation m’a été douloureuse.
Je réécris donc le passé et y trouve un refuge pour pouvoir me réunir avec l’amour, apaiser mon âme et renaître de mes propres cendres.

A VOIR
Masterclass Oeildeep : Daymare par Manel
Masterclass Oeildeep : All the little lights par Luciano Marino

X
X