Temps de lecture : 1 minute et 32 secondes

Pour cette seconde carte blanche, notre invitée de la semaine, Christine Delory-Momberger nous parle de son projet d’édition d’entretiens avec des photographes. Deux ont déjà vu le jour, avec Antoine d’Agata et Jane Evelyn Atwood, deux autres consacrés à Klavdij Sluban et Stéphane Duroy sont en cours…

L’idée de faire des entretiens avec des photographes m’est venue au fil de mes envies de connaître mieux ceux et celles qui m’intéressaient et/ou que j’aimais. J’ai d’abord fait des entretiens courts pour des revues qui me permettaient de les rencontrer et de les écouter. Ce n’était pas tant les besoins de réponses aux questions que je posais qui me motivaient mais plutôt l’envie de partager pendant un moment un espace interpersonnel avec un.e photographe autour de sa création et de rendre public cet échange afin que d’autres puissent entrer dans l’univers singulier de chacun.e de ces photographes. Pour moi, c’est le.a photographe qui est seul.e en mesure de parler de son travail avec ses mots sans avoir à être relayé.e par les « experts » qui le.a colonisent.

Il n’a jamais été question pour moi de proposer aux photographes une « interview » mais bien de créer un espace d’échange dans un climat de confiance mutuelle où l’artiste aurait la liberté de conduire l’entretien, de dire ce qu’il ou elle a envie de dire, de ne pas avoir à s’adapter aux conditions que je pourrais poser. Il s’agissait plus pour moi de « suivre l’artiste », d’accompagner sa parole plutôt que de récolter des informations pour en faire du sensationnel.

La nécessité m’est ensuite apparue de réaliser des entretiens dans un temps plus long où la parole de l’artiste pourrait entrer dans une dynamique propre, ce qui n’advient que sur le long terme, et aussi d’ouvrir à cette parole un espace de respiration qui permettrait à l’artiste de se défaire de toute contrainte ou pression.

Ce positionnement demande beaucoup de temps et de patience aux deux parties, on se rencontre plusieurs fois, parfois pendant plus d’une année, ensuite vient la transcription, la remise en forme, les relectures, les corrections avant que le texte puisse devenir un livre.

Deux livres d’entretiens sont parus, un premier : Le désir du monde avec Antoine d’Agata aux éditions Téraèdre, et un deuxième avec Jane Evelyn Atwood dans la collection « Entre nous » des éditions André Frère. Deux autres sont en cours, l’un avec Klavdij Sluban et l’autre avec Stéphane Duroy.

https://www.christinedeloryphotography.com/-/galleries/ellesils-disent

X
X