990 Views |  Like

Wilfrid Estève, photographe et producteur, est notre invité de la semaine

Temps de lecture : 1 minute et 25 secondes

Cette semaine, nous accueillons Wilfrid Estève. Véritable touche à tout, le photographe, enseignant et producteur est également le directeur du studio Hans Lucas et le président de FreeLens. Tout au long de la semaine, il partagera avec nous ses coups de cœurs, ses projets, mais aussi ses coups de gueule. Aujourd’hui, place à son portrait chinois…

Photographe, enseignant et producteur, Wilfrid Estève dirige le studio Hans Lucas. Il préside également l’association reconnue d’utilité publique FreeLens ainsi que les Editions Louvre Rivoli. Vice-président de Photo Doc., il co-dirige le diplôme « Documentaire et écritures numériques » à l’Université de Perpignan.

https://www.instagram.com/wilfrid_esteve
https://www.facebook.com/wilfridesteve
http://hanslucas.com
http://www.freelens.fr

Le Portrait chinois de Wilfrid Estève

Si j’étais une œuvre d’art : Guernica
Si j’étais un musée ou une galerie : La bibliothèque du couvent des Prémontrés de Strahov à Prague
Si j’étais un artiste : Pour les mots et la mélodie mais aussi l’élégance, la légèreté et la désinvolture : Serge Gainsbourg
Si j’étais un livre : L’étranger d’Albert Camus
Si j’étais un film : Les choses de la vie de Claude Sautet
Si j’étais un morceau de musique : Tout n’est pas si facile de Suprême NTM
Si j’étais une photo accrochée sur un mur : celle que j’ai faite du détroit de Gibraltar depuis Tanger. Un bleu intense se confond entre l’eau et le ciel, on y devine la ligne de partage entre l’Océan et la mer Méditerranée.
Si j’étais une citation : Qui peut le plus peut le moins
Si j’étais un sentiment : la passion
Si j’étais un objet : un sac de voyage
Si j’étais une expo : la rétrospective de David Hockney au Metropolitan Museum of Art à New York
Si j’étais un lieu d’inspiration : la nature ou le web
Si j’étais un breuvage : un vin des Corbières
Si j’étais un héros/héroïne : Odysseus
Si j’étais un vêtement : un jeans

Retrouvez les cartes blanches de notre invité

> Carte blanche à Wilfrid Estève : Les héros ont la vie courte (mardi 26 février 2019)
> Carte blanche à Wilfrid Estève : le studio Hans Lucas (mercredi 27 février 2019)
> Carte blanche à Wilfrid Estève : Les éditions (jeudi 28 février 2019)
> Coup de Gueule de Wilfrid Estève : Les photographes pris pour cible dans les manifestations Gilets Jaunes (vendredi 1er mars 2019)