Temps de lecture : 49 secondes

La huitième édition du Prix Lucas Dolega a été décernée au photojournaliste espagnol Javier Arcenillas pour son travail de long cours sur la violence en Amérique Latine. Cette série avait déjà été remarquée l’an dernier au World Press, il avait été reçu le 3ème prix dans la catégorie Long term projects.

Humaniste, psychologue à l’Université Complutense de Madrid, Javier Arcenillas enseigne le photojournalisme et la photo documentaire à l’école internationale PICA.
Il développe des reportages humanitaires où les personnes principales sont intégrées à des societés qui sont à la frontière des droits de l’homme, dans un mode qui devient de plus en plus indifférent.

Durant toutes ces années, il a terminé des projets sur l’amérique Latine, comme « Territorios », en Jamaïque, ou en commande pour approcher le « trafic de marijuana » or sur l’école olympique de boxe à la Havane.

Il a publié quatre livres, « City Hope », sur les villes satellite des terraines vagues de l’Amérique Latine, « Welcome », qui raconte l’histoire des réfugiés Rohingya birmans dans le camp de Kutupalong, « Sicarios » sur les tueurs à gage en Amérique Centrale et UFOPRESENCES en 2018. Il a été publié dans Time, CNN, IL Magazine, Leica Magazine, Der Spiegel, Stern, GEO, VICE News, National Geographic, TRIP, El Mundo, El País Semanal, Planeta Futuro, Zazpika, El periódico de Guatemala…

http://www.lucasdolega.com
http://www.javierarcenillas.com/

X
X