Temps de lecture : 2 minutes et 56 secondes

La seule foire consacrée à la photographie documentaire se tiendra les 10, 11 et 12 mai prochains à la Halle des Blancs Manteaux. Photo Doc célèbre sa 5ème édition, regroupant des galeries et des photographes venus présenter leurs travaux et les proposer à la vente . Cette année c’est le photographe tunisien Zied Ben Romdhane qui en est l’invité d’honneur; il a été choisi pour son travail militant représentatif d’une nouvelle expression documentaire arabe. En attendant l’inauguration de la foire, nous avons rencontré sa fondatrice : Charlotte Flossaut.

Quels sont les temps forts de cette nouvelle édition ?
Nous avons positionné cette édition sous le signe d’une photographie agissante sur le réel, un leitmotiv qui nous guide depuis le début de l’aventure que nous menons en faveur de la photographie documentaire.
De ce point de vue, l’ensemble des exposants ont proposé des travaux qui y font écho, touchant à des sujets très actuels ou historiques.
Pour ce qui est d’un temps fort, nous vous conseillons de ne pas rater Chawchara, une performance dansée très militante, le soir du vernissage, par le duo tunisien Selim Ben Safia et Marwen Errouine… quand le documentaire se danse aussi…

Cette année vous accueillez le photographe tunisien Zied Ben Romdhane comme invité d’honneur, pouvez-vous nous parler de ce choix ?
Depuis l’âpre Printemps arabe, il nous parvient une énergie vitale de ces pays, que ce soit par de jeunes photographes français ou arabes. La programmation de la Cité Internationale des Arts lors de la dernière Biennale en a témoigné. De ces territoires éprouvés et bouleversés, des artistes et des œuvres enrichissent et actualisent la notion d’identité arabe, contribuant ainsi à faire évoluer les représentations collectives et traditionnelles du Monde Arabe.
S’est alors imposé à nous l’envie d’interroger en quoi une démarche documentaire s’accorde à ces nouveaux enjeux.
Zied Ben Romdhane est emblématique d’une génération montante mue par une volonté de construire un rapport au monde profondément humaniste et réconciliateur. Son récent travail intitulé Under the sand interpelle sur ce qui reste une lutte entre l’homme et la nature.

Photo Doc ce sont des événements, une galerie, un observatoire… quel est le rôle concomitant de la foire ?
La réponse est formidablement exprimée dans la question !! La foire permet de célébrer un ensemble de rendez-vous annuels que nous avons souhaités en faveur de la création documentaire et de son marché.
Elle propose également un état des lieux représentatif des structures qui de manière encore précurseuse, donnent à voir et soutiennent cette photographie et sa pratique.

Comment se positionne la photographie documentaire sur la marché ?
Bien que les prix soit encore abordables, nous constatons qu’elle suscite de plus en plus d’intérêt, ainsi vous la retrouvez valorisée par de plus en plus de prix photographique. En cela nous ne pouvons que nous réjouir qu’une façon de photographier le monde en conscience corresponde de plus en plus aux besoins du public.

 Pouvez-vous revenir sur la genèse du projet Photo Doc, et nous expliquer comment vous en êtes venue à créer une structure dédiée à la photographie documentaire ?
La photographie documentaire, c’est finalement créer avec l’autre des images qui agissent pour la transformation du monde. C’est abolir la frontière entre le photographe observateur d’un côté et le sujet observé de l’autre, permettant de produire avec clairvoyance des images à partir de vécu partagé, pour une « esthétique du commun ».
Le processus qui m’a conduit à monter en premier lieu une foire pour ce type de photographie est celui-ci même, qui a été, alors qu’on me confiait la direction artistique de Photo Off, de m’interroger sur ce qu’est la photographie aujourd’hui….la constatation a été sans appel, elle répond à une nécessité d’engagement militant absolu, valorisée par toute une nouvelle génération.
A partir d’une revendication marchande au profit des collectionneurs, il nous est rapidement apparu qu’un développement culturel était indispensable au projet dans sa globalité, ce qui a donné lieu à un ensemble de rendez-vous maintenant accessibles tout au long de l’année.

Quels sont les stands à ne pas rater cette année ?
Tous!!… Vous retrouverez de grands sujets de notre époque traités avec passion et inspiration, mais pour ne rien vous cacher, l’un nous tient particulièrement à coeur, le 10-Point Platform & Program du Black Panther Party à la Photo Doc Galerie…
Il s’agit de retrouvailles entre Bobby Seal, le co-fondateur des Black Panthers, et Stephen Shames, l’un des photographes officiels de ce mouvement historique, réunis au sein d’un portfolio d’exception de 12 photos anthologiques des Black Panthers.
Pour la première fois les photos de l’un sont manuscrites de la main de l’autre, pour revisiter ce programme, genèse de leur revendication d’alors aux enjeux toujours tant d’actualités.

A LIRE
PhotoDoc, la foire internationale dédiée à la photographie documentaire
Charlotte Flossaut, Fondatrice de Photo Doc, est notre invitée

INFORMATIONS PRATIQUES

ven10mai(mai 10)14 h 00 mindim12(mai 12)20 h 00 minPhoto Doc 2019Les Rendez-vous de la Photographie DocumentaireHalle des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, 75004 ParisType d'événement:Foire,Photographie

X
X