Temps de lecture : 1 minute et 56 secondes

Nous recevons un grand nombre de portfolios sur la crise sanitaire qui nous touche depuis début mars. Chaque semaine, nous sélectionnerons un portfolio que nous partageons avec vous. Aujourd’hui, découvrez la série « Eline et Liya » de la photographe française Mélanie Dornier. Pendant cette période de confinement, elle a créé un univers onirique, avec ses filles, en plein cœur d’une nature renaissante…

Eline et Liya

Aujourd’hui encore plus qu’hier, je ne peux pas imaginer de quoi ton avenir sera fait, de comment tu vivras sur cette planète que nous avons cessé de maltraiter.
Nous sommes le 15 Mars 2020, l’électrochoc opère. Les lieux publics et les écoles ferment, bientôt le glas du confinement sonne.
On parle de protection contre l’invisible et d’enferment. La nature est là en pleine effervescence. Le therme « Motherhood » plus que jamais, prend tout son sens. L’équilibre est de plus en plus fragile.
Nous habitons à la campagne, et nous assistons au réveil de la nature. Sous notre cloche, nous nous jouons. Les médias parlent des chiffres de la suffocation de notre société. Nous créons un univers onirique pour nous protéger de ce monde ce monde si fragile. Les mises en scènes sont tout droites sorties de notre imagination et les histoires se racontent, nous créons notre mémoire.
Lettre visuelle à vous mes enfants,

Mélanie photographie le monde qui l’entoure; elle questionne identités, actes des individus et leur transition. Elle raconte des histoires. Observatrice de la transformation sociale, son activisme esthétique s’engage dans des causes qui lui tiennent à coeur.
De 2009 à 2017, Mélanie a habité en Asie entre la Chine et l’Inde. Son travail sur les femmes Indiennes sera publié en Mars 2018 chez les Editions Corridor Eléphant et récompensé par l’Université de Duke aux Etats Unis.
Aujourd’hui, elle vit et travaille en Normandie. En affirmant son écriture photographique, Mélanie a commencé un travail intime qui interroge avec son regard de mère la fragilité du monde . En parallèle, elle réalise un travail documentaire sur la France rurale et intervient en tant que photographe en action culturelle.

Instagram : https://www.instagram.com/melaniedornier/
Site web : http://www.melaniedornier.com

SUR LE MÊME THÈME :
La vie en couleurs, une série d’Adrien Nowak
Paris Poésie, une série de Clara Pauthier
50° 43′ N 3° 10′ E, Journal de déconfinement par Jean-Michel André
Les jours se suivent, une série de Céline Gaille
Gaëlle Magder présente La Divine Tragédie
Thomas Louapre : Le confiné libéré, journal d’un huis clos
Anna Bambou : En quarantaine, une série à quatre mains
Confine qui peut, une série en cours de Charles Delcourt


Vous êtes photographes et vous souhaitez donner de la visibilité et de la résonance à votre travail ? Notre rubrique Portfolio vous est consacrée !

Comment participer ?
Pour soumettre votre travail à la rédaction, il vous suffit d’envoyer à info@9lives-magazine.com

• Une série composée de 10 à 20 images. Vos fichiers doivent être en 72DPI au format JPG avec une taille en pixels entre 900 et 1200 pixels dans la plus grande partie de l’image ;
• Des légendes (si il y a) ;
• Un texte de présentation de votre série (pas de format maximum ou minimum) ;
• Une courte biographie avec les coordonnées que vous souhaitez rendre public (site web, email, réseaux sociaux…)

X
X