1206 Views |  Like

Lancement de l’appel à candidature pour la 9ème édition du Prix Carmignac du Photojournalisme

Temps de lecture : 1 minute et 37 secondes

La Fondation Carmignac regroupe une collection privée où se côtoient les noms de Andy Warhol, Keith Haring, Roy Lichtenstein, Jeff Koons, Bernard Frize, Alex Prager, David la Chapelle ou Philippe Pasqua. Ce remarquable ensemble sera visible l’an prochain sur les terres varoises car la Fondation Carminac s’implantera au coeur de l’île de Porquerellos, dans un endroit  « conçu comme un lieu de convergence entre les courants singuliers de la création contemporaine française et étrangère ».

Mais aussi, depuis près de 8 ans, la Fondation Carmignac soutient la création photographique avec le Prix Carmignac du Photojournalisme. Son objectif est de soutenir chaque année la production d’un reportage d’investigation photographique sur une région du monde où des libertés et des droits fondamentaux sont menacés. Doté de 50.000€, le Prix Carmignac permet au lauréat de réaliser son reportage durant six mois avec le soutien de la Fondation Carmignac qui organise ensuite à son retour une exposition itinérante, dont une visibilité à la prestigieuse Saatchi Gallery à Londres et l’édition d’un livre monographique.

Après Gaza par l’allemand Kai Wiedenhöfer, le Zimbabwe par le néo-zélandais Robin Hammond, la Tchétchénie par l’italien Davide Monteleone ou la Libye par le mexicain Narciso Contreras, le sujet du Prix Carmignac explore un thème au coeur des conflits d’intérêts sociétaux et environnementaux actuels: l’Articque.

Depuis le milieu des années 2000, elle attire de nouveau l’attention pour trois raisons principales : la disparition de la banquise, les besoins grandissants en hydrocarbures et la perspective d’une ouverture de routes maritimes. La banquise a perdu la moitié de son volume depuis 1979. La pollution et la perspective à moyen terme de sa disparition totale – en été – peut être dévastatrice pour les équilibres environnementaux mondiaux et les populations autochtones. Mais cette catastrophe climatique ouvre de nouvelles routes maritimes pour la circulation commerciale et déclenche des perspectives inédites en matière d’exploitation des ressources naturelles.

Au-delà de la fascination et de la curiosité que les pôles exercent par leur éloignement et les conditions extrêmes qui y règnent, ces régions constituent aujourd’hui le terrain des affrontements futurs entre pays et multinationales pour la conquête de ces zones stratégiques qui réapparaissent dans l’histoire des hommes par l’effet du réchauffement de la planète. Cette édition entend soutenir un projet d’investigation photographique, capable de rentre visibles les intérêts à l’oeuvre et les enjeux qui travaillent l’Arctique pour alimenter la réflexion sur les conséquences du changement climatique.

La date limite des candidatures est fixée au 15 octobre 2017. Si vous souhaitez participer, vous trouverez toutes les informations ici :
http://www.fondation-carmignac.com/fr/prix-du-photojournalisme/appel-a-candidature/

Lundi prochain, nous recevrons comme invité de la semaine Emeric Glayse, Directeur du Prix Carmignac du photojournalisme.