1581 Views |  2

Le collectif La Part des Femmes est notre invité de la semaine

Temps de lecture : 2 minutes et 55 secondes

Cette semaine nous recevons non pas une invitée, ni même deux, mais tout un collectif ! Jusqu’à vendredi, nous confierons les cartes blanches aux membresa de La Part des Femmes. L’occasion de présenter plus précisément leurs actions féministes militantes. En attendant de les découvrir lors d’une rencontre exclusive dans 9 Lives, la semaine prochaine, voici leur portrait chinois.

Le collectif La Part des Femmes réunit des professionnelles de la photographie qui échangeaient sur leurs conditions de travail. En septembre 2018 à l’initiative de Marie Docher, photographe-réalisatrice, fondatrice du blog Atlantes & Cariatides et de la plateforme Visuelles.art, elles interpellent dans Libération le directeur des Rencontres d’Arles sur le peu de femmes exposées déclenchant la mobilisation de nombreuses personnalités de la photographie. Aujourd’hui leurs actions sont multiples, elles continuent une comptabilité de la représentation des femmes photographes, mais souhaitent aller plus loin en expliquant cet état de fait, par des études, recherches, veilles et rédaction de textes.

https://la-part-des-femmes.com/
lapartdesfemmes@orange.fr

Portrait chinois du collectif La Part des Femmes

Quelques unes des membres se sont prêtées au jeu du Portrait chinois

Si j’étais une œuvre d’art : Le déjeuner en fourrure de Meret Oppenheim ;
Maguy Marin (danse) ;
Plans Verticaux III, Kupka ;
Une arpillera.
Si j’étais un musée ou une galerie : Jeu de Paume, période Marta Gili ;
Je n’aime pas les musées ;
Grotte d’art pariétal de Niaux.
Si j’étais un(e) artiste (tous domaines confondus) : Louise Bourgeois ;
Grete Stern ;
Annie Ernaux ;
Nicky De Saint-Phalle ;
Julia Margaret Cameron ;
Claude Cahun ;
Robyn Orlin.
Si j’étais un livre : King Kong Théorie de Virginie Despentes ;
Retour à Reims de Didier Eribon ;
Beloved de Toni Morrison ;
Crépuscule du tourment de Leonora miano ;
Amour, colère et folie de Marie-Vieux Chauvet ;
Une chambre à soi de Virginia Woolf ;
Trois femmes puissantes de Marie Ndiaye.
Si j’étais un film : Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma ;
Thelma et Louise de Ridley Scott ;
Histoire d’un secret de Mariana Otero ;
I’m not your negro de Raoul Peck ;
Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore ;
Dreams de Akira Kurosawa ;
Femmes au bord de la crise de nerfs de Pedro Almodovar.
Si j’étais un morceau de musique : J’ai vu, Niagara ;
I’m not like every body else, The Kinks ;
Todo cambia, Mercedes Sosa ;
I’m so glad that I’m a woman, Love Unlimited ;
You Dont Know Me, Caetano Veloso ;
Naci en alamo, Remedios Silva ;
Trust the witch, Sexy Big Noise.
Si j’étais une photo accrochée sur un mur : Three graces, Sally Mann ;
L’envol, Dolorès Marat ;
Étude pour l’enrichissement intérieur, Helena Almeida, 1976 ;
Je n’accroche pas de photos aux murs ;
Ça dépend du mur.
Si j’étais une citation : « On se lève, on se casse » – Virginie Despentes ;
« Le plus souvent dans l’histoire, « anonyme » était une femme. » – Virginia Woolf ;
« Je ne crois pas qu’il y ait jamais eu un homme traitant une femme d’égale à égal, c’est tout ce que j’aurais demandé car je sais que je le vaux » – Berthe Morisot (1890);
« On ne fera pas un monde différent avec des gens indifférents » – Arundhati Roy, 1961 ;
« If I can’t dance I won’t be part of your revolution » – Emma Goldman ;
« Votre silence ne vous protégera pas non plus. » – Audre Lordre.
Si j’étais un sentiment : La liberté;
L’amitié ;
La honte ;
La sororité ;
Attentive.
Si j’étais un objet :  Une baguette magique ;
Du poil à gratter ;
Un porte bonheur ;
Des ciseaux ;
Un cahier ;
Un sécateur ;
Je l’ai déjà été assez comme ça… autrement une lanterne magique.
Si j’étais une expo : Qui a peur des femmes photographes ? Au Musée d’Orsay et à L’Orangerie ;
On abortion, Laia Abril.
Si j’étais un lieu d’inspiration : La plateforme de discussion des membres de La Part des Femmes ;
Berlin ;
La Mer ;
Mes poumons.
Si j’étais un breuvage : De l’eau ;
Une tisane calmante !
De l’eau fraîche ;
Un verre de pécharmant ;
De la bière ;
Du vin de noix ;
Un verre de vin avec La Part des Femmes.
Si j’étais un héros/héroïne : Nous sommes toutes des héroïnes !
Une des guerilla girl ;
Princesse Mononoké ;
Angela Davis ;
Louise Michel.
Si j’étais un vêtement : La cape d’invisibilité de Poudlard ;
Un jean ;
Des salopettes ;
Une écharpe.

Retrouvez les cartes blanches de nos invitées

Carte blanche à la Part des Femmes : Des chiffres pour sortir des sensations et mesurer l’évolution (le mardi 17 mars 2020)
Carte blanche à la Part des Femmes : L’étude menée par la sociologue Irène Jonas (le mercredi 18 mars 2020)
Carte blanche au collectif la Part des Femmes : L’écriture pour action (le jeudi 19 mars 2020)
Carte blanche à la Part des Femmes : Face aux attaques (le vendredi 20 mars 2020)

A LIRE
Débat : Femmes photographes, pourquoi tant d’invisibilisation ?
PODCAST : Tables rondes « La Photographie en Danger ! » Finance, Santé, Parité : quelle situation aujourd’hui pour les photographes ?
Manifeste pour la photographie Par le collectif La Part des Femmes
Participez à la conférence « Les Femmes Artistes sont-elles (vraiment) dangereuses ? » au salon fotofever
A venir :
La rencontre avec les membres du collectif La Part des Femmes…