Temps de lecture : 1 minute et 25 secondes

Pour sa quatrième et dernière carte blanche, notre invitée de la semaine Sonia Seraidarian – fondatrice des masterclass Oeildeep – partage avec nous le travail de la jeune photographe marocaine Safaa Mazirh. Une sélection de ses images sont actuellement visibles à la Maison de la Photographie de Lille dans le cadre de l’exposition « Marocaines ».

Un de mes coups de cœur récent est le travail de la photographe marocaine Safaa Mazirh avec sa série AMAZIGH. Un plaisir de vous la faire découvrir…
De tout temps, le tatouage a été une coutume chez les femmes amazighs et qui​​ expriment la philosophie du passage de la nature à la culture, du passage de l’oral à l’écrit, ou à la différence… Ainsi, le tatouage est une expression de l’identité, de l’entité, de la civilisation, la continuité  historique de l’existence de la personne amazighe sur les terres de Tamazigh. Ainsi, dans la culture amazighe, les tatouages ​​ont acquis plusieurs fonctions: esthétique, magique, thérapeutique, sexuelle, anthropologique, physique, sociale, psychologique, existentielle… ainsi L’homme amazigh, s’est davantage attaché à la philosophie du tatouage, qui exprime son identité et ses spécificités culturelles et civilisationnelles.

Safaa Mazirh est née en 1989 à Rabat au Maroc. Artiste, autodidacte, elle est confrontée à la photographie dans le cadre des ateliers de l’association fotografi’art qui regroupe à Rabat plusieurs jeunes photographes. Fascinée par les mouvements du corps sur scène, elle a rapidement engagé un travail sur cette thématique pour plusieurs compagnies de théâtre. Des spectacles, Safaa Mazirh a su retenir l’art de la mise en scène, en construisant en quelques mois un théâtre photographique du réel nourri des éléments de son histoire et d’une indispensable volonté d’expression artistique. Dans ce travail aux références subtilement comprises, le corps, évoqué par les poupées, ou le corps physique, montré sans travestissement, occupe une place centrale. Mais c’est d’un corps sujet dont il s’agit ici. Celui qui, devenu l’instrument d’un récit dépasse l’évident rapport à l’intimité, par une très forte capacité à faire œuvre. Image après image Safaa Mazirh construit une formidable et saisissante expérience artistique finalement élaborée dans l’entremêlement du réel et de son rêve.

A LIRE
Safaa Mazirh, 2ème lauréate du Concours OEILDEEP Amazigh

INFORMATIONS PRATIQUES

mar16avr(avr 16)9 h 28 minven31mai(mai 31)9 h 28 minLes Marocaines : Du regard de l’autre au regard sur soiMaison de la Photographie Lille, 28 rue Pierre Legrand - 59000 LilleType d'événement:Exposition,Photographie


Et aussi :
Safaa Mazirh est lauréate de la résidence des Treilles 2019.
Exposition aux Rencontres de la Photographie de Rabat à partir du 5 Mai 2019.

X
X