L'InterviewPhoto

Circulation(s) 2019 : Rencontre avec Marilisa Cosello autour de Exercizi Obbligatori

Temps de lecture estimé : 3mins

Nous terminons notre exploration à travers les différentes expositions présentées dans le cadre de cette neuvième édition du Festival parisien Circulation(s) dédié à la jeune photographie européenne. Notre critique, Marie-Elisabeth de la Fresnaye a rencontré la photographe milanaise Marilisa Cosello qui nous présente sa série Exercizi Obbligatori.

La série Esercizi obbligatori se compose de trois actes.
Il y est question de la construction et de la représentation de la société bourgeoise. Images d’une société dont les super-structures sont dépouillées afin d’en percevoir les violences rituelles.
Le premier acte reproduit les exercices obligatoires du fascisme, des séquences d’action vides qui représentent la pensée et l’action collective en tant qu’entité unique.
Le deuxième acte présente l’acceptation des limites imposées, les actions contraignantes et la soumission.
Le troisième acte met en lumière l’identité de groupe à travers la photo de famille et les archétypes visuels de la vie familiale.

Née en 1978, Marilisa Cosello a étudié les arts visuels, l’histoire du cinéma ainsi que la photographie. Après avoir travaillé en tant que photographe pour la presse, elle se tourne vers une approche artistique conceptuelle. Son travail est composé de recherches visuelles sur les relations et archétypes de sociétés, et aussi d’analyses autour des relations humaines dans lesquelles le corps devient un sujet objectif.
http://www.marilisacosello.com

 À LIRE
Circulation(s) 2019 : Entretien avec François Cheval “Nous somme des passeurs au service du festival”
Coup de Cœur de Sonia Seraidarian : Marilisa Cosello

INFORMATIONS PRATIQUES

sam20avr(avr 20)14 h 00 mindim21jul(jul 21)19 h 00 minCirculation(s) 2019Festival de la Jeune Photographie Européenne104 – CENTQUATRE Paris, 104 rue d'Aubervilliers 75019 ParisType d'événement:Festival,Photographie

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans L'Interview