Temps de lecture : 1 minute et 52 secondes

La galerie Oniris (Rennes) participe à la 37ème édition d’Art Brussels avec une exposition de quatre artistes emblématiques de l’engagement de la galerie pour l’univers de la géométrie abstraite : Norman Dilworth, Vera Molnar, François Morellet et Aurelie Nemours. Son directeur Florent Paumelle que nous avions déjà rencontré à Art Paris, a répondu à nos questions.

Quel sont les enjeux de cette participation ?
Nous participons à plusieurs foires d’art contemporain en France et à l’étranger tout au long de l’année. L’objectif est toujours d’ouvrir la galerie vers de nouveaux collectionneurs et le plaisir de retrouver ceux que nous connaissons. Notre position géographique (en Bretagne depuis 33 ans) et la digitalisation croissante fait que nous avons une partie de nos collectionneurs qui « nous suivent à distance ». Une foire comme Art Brussels présente l’opportunité pour nous d’aller vers eux, qu’ils soient de Paris, du Nord de la France ou de Belgique. C’est un rendez-vous physique qui permet de réactiver le lien et la confiance, entretenus à distance toute l’année.

Vos liens avec Art Brussels et votre vision de la scène bruxelloise
Ils sont constants. C’est notre 8 ou 9e participation à Art Brussels depuis le début des années 2000 ! Même si notre emplacement sur la foire a évolué. L’année dernière nous étions, comme cette année, dans le secteur PRIME et en 2016 dans le secteur REDISCOVERY.
Bruxelles offre une scène dynamique et ouverte.

Quelle sera votre proposition sur le stand ?
Pour l’édition 2019, la galerie Oniris expose 4 figures majeurs de son groupe de « géométrie abstraite » : Norman Dilworth, Vera Molnar, François Morellet et Aurelie Nemours. Si la rigueur conceptuelle est propre à cette forme d’expression artistique, les différentes voies empruntées pour ce type de création témoignent d’une grande diversité et vitalité. Et si des similitudes peuvent parfois apparaître à l’issue de ces différents processus créatifs, elles n’en proviennent pas moins de démarches artistiques fondamentalement différentes.

Art Paris, le bilan
Une bonne édition 2019 avec des progrès dans la sélection. Hélas, peu de collectionneurs étrangers (la période avec les mouvements sociaux n’aidant pas vraiment) mais une plus grande cohérence générale.

Pourquoi être devenu galeriste ?
Parce que c’est avant tout un métier de passionnés. Il y a autant de parcours de galeristes qu’il y a de galeristes mais tous partagent une véritable passion pour l’art et les artistes. J’ai la chance d’avoir rencontré de très grands artistes dès mon adolescence (Morellet, Molnar, Bonnefoi, Pincemin, Viallat, etc.). Les rencontres avec les collectionneurs sont également incroyables et variées. L’association de ces deux mondes a été décisive pour faire ce choix d’être galeriste.

Galerie ONIRIS – Florent Paumelle
38 rue d’Antrain
35700 Rennes
http://www.oniris.art
En ce moment à la galerie // Aurelie Nemours // exposition personnelle // du 17 avril au 01 juin 2019

A LIRE :
Art Brussels 2019 et écosystème bruxellois effervescent !

INFOS PRATIQUES :
37ème édition Art Brussels
Jeudi 25 – Dimanche 28 avril 2019
Tour & Taxis
Avenue du Port 86c
1000 Bruxelles, Belgique
Horaires :
Jeudi 25 avril: 17h – 22h (Vernissage*)
Vendredi 26 avril: 11h – 19h
Samedi 27 avril: 11h – 19h **
Dimanche 28 avril: 11h – 19h **
* Preview de 11h à 17h (uniquement sur invitation) & *Vernissage de 17h à 22h
Tarifs : Journée : 18 € (en ligne) / 20 €
Vernissage : 50€ (avec catalogue)
https://www.artbrussels.com/fr

X
X