Temps de lecture : 3 minutes et 0 secondes

Alors que la mission patrimoine est plus que jamais d’actualité, la manifestation rassemble chaque année, plus de 12 millions visiteurs sur le seul sol français avec comme Chiffres clés :
17 000 lieux ouverts
26 000 manifestations
50 pays européens participant

Cette édition 2019 mettra tout particulièrement en valeur, via son thème « Arts et divertissements », le patrimoine des spectacles (salles de théâtre, d’opéra, de concert ou encore de cinéma), des sports (piscines, stades, vélodromes, hippodromes…), des jeux et des jouets mais aussi le patrimoine culturel dit « immatériel ».

Les divertissements présentent de multiples facettes. Selon des formes diverses au cours de l’Histoire, les jeux ont occupé une part importante du temps des enfants. Les adultes, pour leur part, ont, à leurs moments de loisirs, également éprouvé le besoin de s’évader de leurs préoccupations ou de leur condition laborieuse. Le patrimoine des loisirs et des divertissements est donc très varié et abondant. Il a souvent bénéficié de l’intervention d’artistes, populaires ou de grand talent. Du cadre offert par les théâtres antiques et les amphithéâtres romains aux salles et aux lieux de spectacles présents sur l’ensemble du territoire, à travers leurs édifices, leurs pratiques performatives et leurs usages contemporains, les arts du spectacle sont un patrimoine vivant, à voir et revoir sous une lumière nouvelle. Ces Journées mettront aussi en exergue les pratiques festives ainsi que les jeux traditionnels et les pratiques physiques, accueillies par les hippodromes, les piscines, les stades et les ensembles sportifs notamment : tout un patrimoine culturel immatériel, d’une extraordinaire variété, sauvegardé et transmis aujourd’hui.

PATRIMOINE DES SPECTACLES

Si des formes de théâtre ont été pratiquées en Chine et en Inde longtemps auparavant, les Grecs semblent être les inventeurs du théâtre occidental. Le théâtre se répandra ensuite dans toute l’Europe latine, comme en témoignent les nombreuses constructions monumentales. Après une longue éclipse, le théâtre renaît progressivement en Occident à partir du XIIIe siècle ; la redécouverte des œuvres antiques, à la Renaissance, puis le développement de nouvelles créations, dans lesquelles s’illustrent les grands noms de Corneille, Molière ou Racine, puis ceux de Beaumarchais, Marivaux et Voltaire, favorisent la construction de grandes salles publiques, mais aussi des théâtres dans les palais royaux, puis impériaux (Versailles, Fontainebleau). De nombreux théâtres et salles de spectacles en Île-de-France, sont protégés au titre des monuments historiques (la Comédie-Française, le Cirque d’hiver, le théâtre de la Porte-SaintMartin ou encore le cinéma Grand Rex à Paris). Avec ces bâtiments sont parfois conservés de spectaculaires éléments mobiliers. Par exemple le « Palais de marbre », merveilleux décor de scène de Pierre-Luc Charles Cicéri, sera exposé à l’Opéra royal du château de Versailles.

PATRIMOINE DES SPORTS

La principale activité sportive pratiquée en France jusqu’au Moyen-Âge est la chasse ; à partir de la Renaissance, le jeu de paume se développe dans les demeures royales. Le patrimoine des sports s’est ensuite développé avec l’augmentation du nombre de pratiques sportives, inventées ou déclinées de jeux anciens. Les sports équestres (l’hippodrome ParisLongchamp inauguré par Napoléon III), les sports d’équipe et notamment le basket (YMCA Union de Paris), la natation (la piscine Paris-Molitor de style Art Déco) ou encore le cyclisme (le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines) seront mis à l’honneur lors des Journées en Île-de-France. En matière d’objets mobiliers, le patrimoine des sports est lui aussi principalement présent dans les musées spécialisés (musée du Vélo à Moret-sur-Loing, en Seine-et-Marne).

PATRIMOINE DES JEUX ET DES JOUETS

Les jouets sont également un patrimoine peu représenté mais présent au sein du corpus des monuments historiques. Le patrimoine des jouets et jeux est surtout identifié comme un patrimoine de musée. Le musée du Jouet de Poissy (dans les Yvelines) ainsi que le musée français de la Carte à Jouer à Issy-les-Moulineaux (dans les Hauts-de-Seine) valorisent ce patrimoine. À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, de nombreux ateliers autour des jeux et jouets anciens seront également proposés au jeune public.

Pour la première fois, par ailleurs, le ministère de la Culture s’associera au ministère de l’Éducation nationale pour proposer, la veille des Journées, le vendredi 20 septembre, l’opération nationale « Levez les yeux ! » qui permettra, pendant le temps scolaire, aux élèves de découvrir leur patrimoine local.

Enfin, dans les grands Salons du Palais-Royal, une exposition exceptionnelle se donnera à voir. Intitulée « Revoir Notre-Dame », elle présentera, pendant tout le week-end, des éléments originaux provenant de la flèche et du toit de la cathédrale Notre-Dame de Paris : le « coq » rescapé de l’incendie du 15 avril 2019, deux statues des symboles des évangélistes et le buste de l’architecte Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc déposés pour restauration quelques jours avant. Accompagnée de documents d’archives, de photographies et de relevés, la présentation des œuvres sera, par ailleurs, ponctuée de démonstrations de savoir-faire.

INFORMATIONS PRATIQUES
Agenda et programme :
21 et 22 septembre 2019
http://www.facebook.com/journeeseuropeennesdupatrimoine
https://twitter.com/JEP
http://www.instagram.com/jepofficiel
https://journeesdupatrimoine.culture.gouv.fr/

X
X