781 Views |  1

France Bizot à la Backslash Gallery

Temps de lecture : 51 secondes
« Des portraits de ma mère photographiés dans les vieux albums familiaux à la capture d’écran de mes différentes poursuites (following, followers) sur Instagram ou autres réseaux sociaux, chaque “icône” est l’objet de ma fascination pour une image du passé ou bien pour un instantané capturé pour sa beauté, son histoire, son mystère ou son étrange. »France Bizot

Troisième exposition personnelle de l’artiste et sans doute la plus autobiographiques de ces dernières années de recherches à partir de la figure maternelle et autres modèles féminins de sa jeunesse.

Des icônes byzantines aux icones de l’ entertainment contemporain relayées en flux constant sur nos écrans quel trait commun reste t-il si ce n’est ce désir d’inscrire sa trace, de lutter contre une finitude certaine. D’où l’importance de certains objets qui deviennent des reliques. France Bizot dresse un parallèle intéressante entre ce narcissisme qui régit l’organisation, le vocabulaire et l’iconographie des réseaux sociaux et dérives liées au culte de la personne. Le titre lui -même renvoie à une célèbre marque à la pomme dont l’ergonomie s’est construite à partir de ces icones !
D’un cabinet de curiosité aux allures de panthéon sacralisé, au journal intime distillé sur Instagram ou Facebook il est question encore et toujours du pouvoir et de l’aura des images. De l’autre côté du miroir…
INFOS PRATIQUES :
France Bizot
iCônes
Du 1er juin au 22 juillet 2017
BACKSLASH
29, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris