Temps de lecture : 1 minute et 27 secondes

Le photographe Jean Gaumy vient d’être installé officiellement à l’Académie des Beaux-Arts. Dans la section photographie, il rejoint les 3 autres photographes vivants que sont Yann Arthus-Bertrand, Sebastião Salgado et Bruno Barbey. Plusieurs points communs les relient. Ils sont tous les quatre photographes bien entendu, mais ce sont aussi tous des hommes blancs septuagénaires…

A en voir les photographies de la cérémonie, je vous avoue que le manque de diversité est choquant. Manque de diversité de genre, mais aussi manque de diversité culturelle… Alors, on peut se poser la question du rôle de cette Académie.

Voici ce que l’on trouve sur le site de l’Institut de France. « Cette Académie, dont l’effectif n’est pas limité, est ouverte aux femmes et a pour vocation de protéger le statut des artistes, de présenter régulièrement leurs œuvres au public, mais aussi d’enseigner la pratique des arts. »
[…] « Instance consultative auprès des pouvoirs publics, l’Académie des beaux-arts conduit également une activité de réflexion sur les questions d’ordre artistique, lors de ses séances hebdomadaires au cours desquelles elle convie des personnalités du monde culturel à intervenir sur des sujets très divers. »
[…] « Ses missions  : contribuer à la défense et à l’illustration du patrimoine artistique de la France, ainsi qu’à son développement, dans le respect du pluralisme des expressions », ainsi est définie la vocation de l’Académie dans ses statuts ».

N’est-il donc pas important que la constitution de ses membres soit diversifiée pour mener à bien leurs missions ?

L’Académie des Beaux arts est une institution artistique qui a fêté ses 200 ans en 2016 et qui est membre de l’institut de France. Il aura fallu attendre 2005 pour que s’ouvre une section photographie avec l’arrivée de Lucien Clergue (1934-2014) et de Yann Arthus-Bertrand. On se félicitera de voir que 5 femmes composent l’ensemble des membres actuels qui en compte 63 au total. En 2015, Jean d’Ormesson remet l’épée d’académicien à l’écrivain haïtien Dany Laferrière. Deuxième homme noir à entrer à l’académie !

Bien entendu et vous l’aurez compris, ce papier n’a nullement pour but de dénigrer l’arrivée de Jean Gaumy, ni de critiquer son œuvre. Mais pour occuper ce quatrième fauteuil, n’y avait-il vraiment pas une femme photographe tout aussi méritante ? La question se pose.

On rappelle que la section photographie est limitée à 4 sièges… Il faudra donc attendre que l’un des « immortels » passe « l’épée à gauche » pour que le siège vacant soit peut-être, soyons fou, occupé par une femme !

http://www.academiedesbeauxarts.fr/

X
X